A Xavier et Elodie. personnes rayonnantes emportées trop tôt par la maladie. Bon chemin à eux, j'aurai tant aimé crier ma colère sur le salar d'Uyuni au même titre que j'avais laissé exploser mon bonheur dans cet espace sans repères ....cette injustice m'assomme et me donne la trouille.. 

Slt,

Ma dernière partie de voyage s'est effectuée chez les pays voisins proches du domicile de mes parents, à savoir les Pays-Bas et la Belgique. Je n'inonderai pas ce post de photos de paysages et autres curiosités qui auraient mérité depuis bien longtemps quelques virées cyclotouristiques de ma part (non je ne me suis pas fait caillaissé par quelques supporters belges malheureux). Ci-dessous quelques photos de Francky, en pleine forme, histoire de  confirmer qu'il arrive bronzé, sain et sauf au terme de son périple. Mon entrée dans l'audomarois a été précédée de belles rencontres depuis Amsterdam que j'ai redécouvert sur deux jours...des étapes intermédiaires comme Leuven (nom néerlandais de la ville de Louvain), Namur, Dinant et Givet via la Meuse ont été fortement appréciées par Francky sur un parcours relativement plat au coeur d'une architecture flamande et wallonne très agréable. C'est auprès de mes cousins Chritophe et Thomas à Chooz (village ardennais avec sa centrale nucléaire) que j'ai pris progressivement conscience que le voyage se terminait..des discussions autour de la famille, du quotidien, le boulot, l'environnement avec ma préoccupation et mes idées farfelues pour utiliser les 6 m3 d'eau chlorée de la piscine du jardin) ou encore le coté râleur des français constaté dans les bistrots fréquentés sur la route ont été une partie de l'échelle m'aidant progressivement à descendre de mon petit nuage..Fort heureusement cette période estivale avec tous ses avantages se faisait grandement sentir pendant ces jours de canicule de fin juillet, les terrasses bondées et des soirées laissant dégager l'ivresse des senteurs de champs de blé fraichement coupés. Merci à mon ancien collège et copain Christophe qui m'a cordialement invité au parc du Val Joly doté d'une belle piscine pour y piquer une tête et apprécier quelques bières locales. Aussi, la convivialité et l'hospitalité des nordistes ont été vite retrouvées, il a suffit de traverser notamment le village de Beugnies dans l'Avesnois et sa 'friterie 'chez Tophe' pour s'en rendre compte. L'estomac bien rempli de frites aux gras de boeuf offertes par James et Chris m'ont energétiquement amené à honorer mon rendez-vous avec Fernando accompagné de son vélo pour rejoindre Cambrai. Merci aux 'bêtises' pour cette soirée privilégiée, enrichissante et émouvante.. La journée suivante ne fût pas avare d'émotions avec la rencontre de mes ex-collègues du Groupe Auddice réunis pour l'occasion autour d'un pique-nique, tout comme celle avec des amis à la gare Lille-Saint-Sauveur autour d'un Dj, des boissons rafraîchissantes et des cacahouètes...Je ne peux malheureusement pas tous les citer mais ils ont été parmi les acteurs imaginés dans mon esprit (casqué) et pour certains physiquement présents le jour J depuis des semaines dans la fin de mon périple. Merci également à Emmanuelle et Franck de leur aide pour éviter mon dernier bivouac sur la métropole lilloise plombée par des températures nocturnes inhabituelles. Une bonne nuit a permis de conclure l'ultime étape de ma virée avec toot's en allant en autre rendre visite à mes deux grand-mères alors que le Slovène Primoz Roglic remportait lui la 19 ème étape du Tour de France. Je ne m'étendrai pas sur la belle boulette de mes parents qui vraisemblablement n'ont pas lu entièrement mon dernier post ou plus difficilement lu dans mes pensées dont celles d'une arrivée triomphante sur la place de Saint-Omer. Bref, je me suis retrouvé seul avec toot's a faire un selfie à défaut de la présence d'une foule en liesse. J'en profiterai pour faire sans complexes un petit bisou à toot's, mon compagnon fidèle de ces 18 derniers mois. Fort heureusement, les parents, frangins et neveux entourés de voisins & amis m'attendaient au seuil de la maison familiale, là où j'avais laissé Papa et Maman en février 2017 avec un manteau neigeux. 

Ayant perdu deux compteurs sur les routes sud-américaines, je m'en réfère à mes notes kilométriques sur une carte de visite d'un vigneron argentin qui m'indique un total (à quelques dizaines prés) de 26 959 km. Quand je pense à tous ces petits détours évités qui m'auraient permis de passer la barre des 27 000 km....  j'aurai l'occasion de revenir sur quelques chiffres lors d'un prochain post mais aussi dresser quelques conclusions sur cette belle aventure qui fait de moi un homme heureux et grandi dans cette vie qui nous réserve parfois bien des surprises.

J'en profiterai aussi pour indiquer très prochainement une date de rencontre qui me permettra de parler plus amplement de mon périple dans un cadre convivial et festif.(la date du 6 octobre est à confirmer)..en attendant j'espère pouvoir faire les vendanges et me lancer dans une autre aventure, celle de trouver un travail me permettant de continuer à oeuvrer pour la protection de Dame Nature.

BONNES VACANCES, MERCI POUR VOTRE FIDELITE, VOS COMMENTAIRES ET ENCOURAGEMENTS.

Francky, toot's et ses vertes demoiselles

 IMG_0005

20180731_222655

 

IMG_0035

FB_IMG_1532780571375[1]

20180727_182233