Hallo
Mon dernier post datait de la frontière allemande/danoise où j'ai pu passer avant de la franchir une belle soirée dans un champs de panneaux photovoltaïques mais pas seulement ! Le riche agriculteur voisin m'ayant aperçu, il m'a convié à un barbecue et à une petite beuverie entre amis. La bière, le vin et l'alcool de poire m'ont fait bien rire et fait relativiser quelques âneries écologiques lorsque le propriétaire s'est mis à allumer un fagot de bûches solidement solidaire par un filet au chalumeau.😭. bref le lendemain matin fût un peu plus difficile lorsqu'il a fallu passer la frontière avec un gros mal de tête et très peu de sommeil.. Il m'aura fallu 3 jours pour traverser le Danemark. Les routes que j'ai empruntées étaient plus vallonnées que celles rencontrées en Allemagne même si ça reste relativement plat. Les pistes cyclables sont également omniprésentes tout comme les parcs éoliens, les grandes surfaces commerciales. Les villes que j'ai pu traverser n'ont pas montré de grands intérêts. J'ai préféré les petits villages tranquilles au coeur de forêts, champs agricoles et étendues d'eau. Même si ma route ne m'a pas offert une grande diversité de paysages, celle-ci existera vraisemblablement lorsque je ferai mon retour par Copenhague...j'ai particulièrement aimé  la petite commune de Hirtshals où j'ai pu prendre mon ferry pour la Norvège. Visite du phare, du port et du musée des blockhaus, histoire de me déstresser avant de rentrer en Norvège où j'ai pris très peu de temps pour préparer mon trajet.
Mon arrivée s'est fait tardive avec le ferry à kristiansand, première ville de Norvège où j'ai donné mes premiers coups de pédale. Je rencontrerai sur le bateau un couple de bretons (Joël et Jeanine) partant pour 6 semaines avec leur van. En échange de bon tuyaux pour des applications internet, je suis reparti avec une Grinbergen et l'espoir de les revoir en Norvège ou en Bretagne...Des camping-cars et des fourgons aménagés sont partout..il y a une flopée y compris chez les norvégiens et par conséquent les aires aménagées et campings sont courants..les prix sont élevés (plus de 20 euros/tente + douche payante). Aussi j'ai pris pour l'instant l'option de les éviter au maximum avec le beau temps. J'en suis à mon deuxième en 10 jours de presence. Mon arrivée sur Kristiansand s'est soldée par un bivouac dans le premier parc de la ville. Au niveau sécurité, à part les moustiques et les moucherons qui me gâchent mes soirées et réveils matinaux parfois, je ne risque à priori pas grand-chose.
Pour le début de ma traversée Nord-Sud, j'ai pris l'option de me diriger vers le Telemark en schuntant Stavanger et Bergen, certes villes très attirantes pour leur histoire et hautes maisons multicolores mais déconseillées en raison du trafic important et du nombre de tunnels à emprunter pour y accéder. Aussi let's go pour "la Norvège en miniature" où l'on retrouve tous les paysages du pays. Vallées, basses montagnes couvertes de forêts verdoyantes, etc. côtoient un secteur occupé également par des églises "en bois debout', des maisons de toit recouvert d'une épaisse couche de terre et d'herbes hautes ainsi que des "strabur", greniers à vivres montés sur socle. La province est fréquentée par ses nombreuses stations de ski avec pour conséquence l'utilisation pour Francky de tunnels interdits aux velos (jusqu'à 5,6 km de long) à défaut de pouvoir utiliser les routes enneigées contournant ces derniers. J'ai vraiment l'impression de voyager dans un nuage de cartes postales. Lacs, torrents, falaises abruptes, sommets et plateaux enneigés où l'on pratique encore le ski de fond sont au rendez-vous. Les dénivelés le sont aussi. Mes longues journées, plus de 100 km par jour, se font pour l'instant dans une superbe météo. Aussi j'en profite pleinement  car des paysages comme ceux que j'observe actuellement sous la pluie c'est pas la même tasse de té. Par exemple ceux du Hardanger, verger de la Norvège et son magnifique  fyord avec des chutes d'eau vertigineuses et des forets profondes, des routes toutes plus belles et sauvages les unes que les autres notamment la route 13, dite National Tourist Routes que j'ai sillonnée, tout comme la route 55 et prochainement la route 7.
Puis direction le Sognefjord, le fjord le plus profond du pays (1308 m) et le 2ème plus long au monde. Dépaysement total avec l'assaut d'un col à 1434 m d'altitude..c'est pas haut mais quand vous démarrez à presque zéro, ça fait mal aux pattes!. Bon j'ai parfois du mal a faire un choix entre toutes ces belles routes d'autant plus qu'elles offrent toutes des paysages differents. Un dernier exemple avec la route 63, route de 11 boucles avec 10-12% de pente qui sinue vaillamment à flanc de montagne. Le point de vue est époustouflant ! J'ai regretté de la faire en descente. Mais j'ai eu ma dose la veille avec le col. Je prends beaucoup de plaisir avec ce temps exceptionnel.. on verra ce que me réserve le nord de Trondheim que j'attendrai demain, jugé plus froid et pluvieux.
Sinon quelques infos pratiques et que je constate jusqu'à maintenant en Norvège..
-c'est cher...j'ai payé une bière 8 euros dans un bar alors qu'à 18h02 après 1/4h de queue un samedi au supermarché la caissière m'a refusé de me laisser partir avec ma cannette de 50 cl de la même bière à 2,5 euros (interdiction de vente d'alcool après 18h le samedi ! sauf ds les bars);
- la variété de (bons) pains trouvés dans les magasins et leurs prix élevés;
- le nombre important de voitures Tesla, voitures électriques de luxe et sportives et les bornes de recharge par dizaine ...
- la propreté des lieux publics y compris les toilettes au bord des routes ;
- le nombre de residences secondaires appelées 'hytte' que tout norvégien qui se respecte possède..souvent sans eau et sans électricité perdue au milieu de nulle part   
- l'ambiance et la convivialité présentes dans les supermarchés..j'y prends mon café, me recharge en eau et en batterie et papote;
- Je mange bien même si je m'oriente vers du basique et classique..qd je regarde le prix des menus et plats, jai tout de suite l'appétit coupé.. 
- je cherche toujours les belles norvègiennes mais pour l'instant j'attire plus les moustiques et les moucherons...
- autres constats à venir et j'en oublie beaucoup..
La route est encore longue jusqu'au Cap Nord mais je suis en bonne condition physique  et le moral est au beau fixe. Heureux le Francky!
 Au programme prochainement :
- Visite de Trondheim, la route 7 le long des fyords, les îles Lofoten et Vesteralen, Tromso et mon objectif final avec le pays Sami et le Finnmark avec le soleil de minuit..et ce mythique cap Nord.
Merci pour vos commentaires.
A bientôt.
Francky, toot's et ses vertes demoiselles