Holà 
Je suis toujours en wooffing à la finca pagliafora.  Meme si parfois le fonctionnement de la ferme prend des allures de colonie de vacance, les deux dernières semaines ont été intensives de par le travail et les soirées tardives. 
Le week-end n'est pas de tout repos..outre les tâches ménagères de notre casita (où  les volontaires sont logés), la famille reçoit très souvent du monde et le dimanche traditionnellement c'est un asado (BBQ)...donc il faut préparer le feu, les différentes salades, mettre la table..etc.
Nous avons accueilli un groupe de musique pour les 28 ans de Yeremen..toute la famille est mélomane et la guitare ainsi que la musique sont omniprésentes dans la maison, le garage, la réserve alimentaire, dans les champs....à mes travaux cités dans le post précédent, j ai pu realiser une structure de soutien pour les tomates, la recolte de cerises, planter les pieds de tomates (plus de 4000), couper les blettes, désherbage des parcelles de pommes de terre, citrouilles, confection de galettes de soja, cookies orange, bref il y a toujours du travail... ....Je ne me prends cependant pas trop la tête en prenant des initiatives comme j ai pu le faire dans le wwoofing précédent. Aussi, je n'ai pas trop fait de bêtises jusqu'à maintenant hormis me faire piquer par des abeilles en voulant être trop curieux pour observer le travail des apiculteurs. Nous sommes encadrés pour les tâches à réaliser,  et dans tous les cas quand j en fait trop on me rappelle gentiment..."Tranquilo, no passa nada ! Tomas un maté! " Ce maté, issu des feuilles d'un  arbuste de la même espèce que le houx est bu à toute heure de la journée. Il est le symbole de l'amitié et du bon accueil en Argentine. Meme si ce beuvrage n'est pas toujours synonyme de moments très productifs au travail lorsque nous sommes plusieurs à partager la calebase et le thermo, il est cependant difficile d'échapper à cette institution en Argentine. 
En complement des activités de la ferme, nous avons également aidé une union de plusieurs familles qui met en avant l'agro-écologie, la solidarité communautaire et qui partage son savoir-faire par des formations, des cours donnés à  l'université...et tout dernièrement la création dune radio qui a donné lieu à une inauguration dans le hameau proche de la ferme à laquelle j'ai participé en proposant des jeux aux enfants, un goûter et en participant à un loto local. ..cette radio parle des activités et des événements qui touchent indirectement l'agriculture et des sujets comme les violence contre les femmes, la pulverisation par avion de produits phytosanitaires, .. 
Enfin ce dernier week-end, j'ai profité de la présence de Sandra et Ruben au marché bio de Mendoza en participant à la vente de leurs produits et en visitant la ville où je suis resté une nuit. Il n'y a pas grand chose à voir dans cette capitale du vin à l'urbanisme moderne aéré hormis un côté méditerranéen bien agréable. J ai aussi aimé le parc Saint-Martin avec son avenue Boulogne-sur-Mer  (San-Martin y est mort) et l'animation générale de la ville. 
Pour ma dernière semaine, je dois préparer un plat typique de ma région ou français..au programme tarte à la bière et un plat végétarien (flammekueche sans lardons)! Le défi est de taille car on mange très bien avec les produits de la ferme, les legumes sont cuisinés à toutes les sauces..La principale difficulte va etre de cuisiner pour plus de 10 personnes et de me procurer les ingredients...   
Deux volontaires sont partis cette semaine.  Les volontaires manquent en cette période car tout pousse très vite y compris les mauvaises herbes nécessitant des heures conséquentes de travail, mais aussi l'irrigation car dorenavant nous avons regulierement plus de 30 degres, la recolte des cerises sur un temps très limité que nous avons demarre cette semaine ..bref je comprends mieux le pourquoi d'une utilisation partielle des terres dont dispose la famille. "On peut cultiver sur nos terres beaucoup d'autres légumes,  dit Roben mais il faudrait doubler le nombre de volontaires (motivés)et le marché bio n'est pas encore suffisamment développé et subventionné en Argentine pour se lancer dans des grosses productions ".
Il me reste quelques jours avant de reprendre la route pour le Chili et découvrir son littoral. Je serai volontiers resté plus longtemps à la finca pagliafora car j ai encore beaucoup de choses à découvrir et a apprendre mais toot's me manque et le voyage n'est pas terminé..Je partirai en laissant des milliers de cerises sur les arbres mais en gardant d'excellents souvenirs de cette expérience dans le "campo" qui j'espère se renouvelera dans les mois à venir.
Merci pour vos commentaires.
Hasta luego..Des nouvelles de Valparaiso dans les 15 jours a venir.
Francky, toot s et ses vertes demoiselles.

20171112_081622

20171112_133942

20171112_142918

20171112_163004

20171118_084516

20171118_092218

20171118_145246

20171118_150239

20171120_194736

20171120_195417

20171120_195910

20171120_200037

20171121_185256

20171119_200746

20171119_201658

20171119_202528

20171120_194311

20171115_093139

20171115_123516

20171115_123557

 

 

20171121_231058

20171122_173701

20171122_173711

20171122_195917

20171122_200146

                       

20171111_143124

20171112_180112

20171112_183240

20171112_191343

20171114_185444

20171115_102804

20171118_160238

20171118_161921

 

20171118_205801

 

20171123_194235

20171123_194301

20171123_201441

20171123_201553

20171123_202101

 

20171115_093125

20171115_093203

 

 

20171118_213431

20171119_180635

20171119_192402

20171119_194918

20171123_202050

20171124_175805

20171124_175925

20171124_181440

20171125_074651

20171123_172456

20171123_172857

20171123_172933

20171123_173452

20171123_174408