Holà 
J'ai quitté la bodega Alta Bonanza de los Andes par un énorme asado en compagnie des nouveaux volontaires et de la famille de Patricio et Baby. La reprise n'a pas été trop difficile physiquement avec toot's. Toutefois, moi qui pensais repartir sur des bonnes bases au niveau bouffe et alcool, c'était plutôt raté. Arrivé au camping de Uspalata, j ai été cordialement invité par une bande de copains à un asado (Bbq) bien garni pour expliquer pour la nième fois mon périple. La route n 7 qui traverse la pré-cordillère des andes en longeant la rivière Menzana est magnifique, jolie vallée avec le volcan Tupungato au cône perpétuellement enneigé et l Aconcagua qui domine l'Amérique.
Je ne suis pas volontairement allé jusqu'au bout de la route n 7 jusqu'à Mendoza car je la reprendrai pour me rendre à la frontière Argentine/Chili début décembre. Un petit crochet pour me rendre à  Las Vegas avec 1000 m de dénivelés positifs m a fait passer par le village de Potrerillos, son lac artificiel et la dégustation de la bière artisanale. 
La descente vers la vallée de Tunuyan a été moins spectaculaire avec les hectares de vignobles mais aussi un orage en guise d' accueil et une vingtaine de kms supplémentaires suite à un petit problème d'orientation.
Mon arrivée tardive à la finca pagliafora  a coïncidé avec la fin de la sieste  (vers 17h). Cependant Yerimen, notre manager, a décidé de ne pas travailler en cette fin d'après-midi. D'emblée j ai attaqué par une partie de pétanque sans même pouvoir changer de tenue. L' ambiance est au rendez-vous.
Me voilà au sein d'une famille nombreuse venant de la ville et qui s'est lancée dans l'aventure d'une ferme agro-écologique près de Mendoza. 
A côté de cette famille, oeuvrent 4 volontaires dont Nina (française) présente depuis 1 ans ! Marine  (française), Lara (brésilienne) et Xeres (argentin) m accompagnent dans ce wooffing aux allures baba cool et aux accolades bien prononcées.. Moyenne d'âge : 26 ans. J'ai pris une cartouche de jeunesse et papy Francky doit s'adapter même si malheureusement je n'ai plus la possibilité de faire des dreadlocks  .... 
Le maté et le pétard tournent sur des rythmes de reggae ou de salsa, on marche pieds nus, les filles portent rarement des soutiens-gorge et les chants, danses, exercices de souplesse ainsi que jeux de société et de dés alimentent nos soirées arrosées de bière Quilmes brune ou de vins organiques (malbec et cabernet sauvignon)..Siesta, volleyball, pétanque,  jonglerie, batailles d'eau, baignades, lectures, histoires de coeur, etc.. et autres activités encadrent nos travaux à la ferme...qui dit ferme agro-écologique, dit absence de produits phytosanitaires et des manières  differentes de cultiver par rapport à l'agriculture conventionnelle..aussi la ferme et ses 13 hectares de terrain ont besoin de petites mains dont celles de francky pour les tâches suivantes: 
- Désherbage manuel;
- Irrigation via des tranchées;
- cueillette des fraises, cerises, coings...
- recolte des petits pois , des salades, choux, ciboulette, pommes de terre, fraises, blattes ...
- laver les pommes et les sélectionner 
- préparation des commandes et du marché...
   - planter les oignons...
- Nourrir les animaux  (oies, poules, canards, chiens, chats.. )..
La ferme possède plusieurs hectares de pommiers, cerisiers......mais aussi bien d'autres fruits et legumes, herbes et plantes aromatiques, arbres que je découvre un petit peu à la fois.  Une grande partie de la production est bio ou plutôt agro-ecologique car il n y a pas de labellisation de leurs produits. La plus grosse activité reste les tomates (5000 litres environ de concentré de tomates produits chaque année), les oignons et la production de confiture, de compote, jus de pomme, de cerises mais aussi 30 kg de pain complet réalisé chaque vendredi auquel j'ai participé activement .. Chaque membre de la famille a ses spécialités.
Je ne peux que constater la masse de travail nécessaire à la production des produits biologiques et locaux dont la vente reste difficile en Argentine, au grand désespoir de Ruben. Il prend l'exemple de son comptable,  qui pour sa voiture est prêt à mettre les meilleurs pneus et la meilleure huile et qui par contre recherchera les prix les plus bas en grande surface pour se nourrir. Plusieurs membres de la famille participent aussi  régulièrement à des manifestations contre la pulvérisation aerienne de produits phytosanitaires dans les vignes de Mendoza et ses environs. Roben (le papa) me fait comprendre qu'il a suivi un chemin qu'il pense être le bon notamment pour ces enfants et ceux qu' il essaie de nourrir sainenement via ces produits.. il parle de 'collapse social' accompagnant "le collapse environnemental" à  venir quand il voit les jeunes volontaires qui passent par sa ferme et qui ne sont pas assez informés et préparés aux changements comportementaux désormais nécessaires dans nos modes de consommation... 
La famille ne peut pas vivre simplement  de sa propre production qu'elle distribue via des paniers sur commande ou lors des différents marchés..elle distribue également des fruits et légumes d'autres producteurs, des céréales, des fruits secs (noix, cacahouètes..), du maté, du vin, fromages, des oeufs...le tout bio ou local...   
Elle dispose enfin d'une vingtaine de ruches et une cinquantaine de poules stressées par un renard que Ruben guette tous les soirs avec son fusil.  
La cuisine est essentiellement végétarienne, très diversifiée et riche..  C'est raté pour le régime avec le pain et les confitures maison !
Quel plaisir de se pencher ou de se mettre sur la pointe des pieds pour cueillir et deguster fraises, cerises...
Nous sommes rarement moins de dix à table..des va-et-vient de famille, d'amis et d'autres ouvriers de fermes partenaires animent sans cesse les journées.. et ça donne toujours l'occasion d'avoir des extras comme un méga asado, des pizzas géantes ou de multiples salades très colorées.
Bref je vis une superbe expérience pour ces dix premiers jours de volontariat...j apprends beaucoup et je continue à réfléchir également au chemin que je prendrai à mon retour en France.
En attendant, dans une bonne semaine la récolte des cerises et plein d'autres surprises.. 
Hasta luego. 
Francky, toot's et ses vertes demoiselles.

20171030_153103

20171031_083609

20171031_084156

20171031_085111

20171031_112301

20171102_101145

20171103_085731

20171103_140114

20171103_140146

 

20171107_124922

20171107_125230

20171107_125424

20171107_125457

20171107_125605

20171101_100429

20171102_071312

20171102_071318

20171102_071419

20171102_071702

20171103_210757

20171103_210851

20171103_211241

20171104_081658

20171104_114644

20171107_104841

20171107_112837

20171107_113003

20171107_115210

20171107_123846

 

20171110_091206

20171110_130338

20171110_131206

20171110_181828

20171101_084813

20171101_085228

20171101_085548

20171101_090545

20171101_091127 

 

20171103_140452

20171103_141223

20171103_141515

20171103_164652

20171105_202024

20171106_120125

20171106_120348

20171107_075448

20171107_104811

 

20171108_165028

20171109_101443

20171110_100032

20171110_101416

Posté par fbuck à - Commentaires [0] - Permalien [#]