P1200180

 Hola, Hola,

Apres avoir visité le cimetière des trains a Uyuni, seul intérêt touristique de la ville (et encore), j’ai pris la direction du Sud-Lipez, partie que j’appréhendais tout particulièrement au regard des descriptions données par d’autres cyclotouristes. Les deux premières étapes ont été relativement faciles jusqu’ aux villages de San Cristobal et Villa Allota. Pour le reste c’était plutôt coton : une alternance de pistes sableuses, ondulées (tôles) et quelques cotes supérieures a 10% ont fait de cette bonne semaine de vélo au sud de la Bolivie une belle aventure. Le tout fut alimenté par un vent du sud-ouest qui m’a bien décoiffé et donné une vitesse de progression à laquelle je n’étais pas habituée. Les villages rencontrés étaient franchement tristes. On n’y croise peu d’habitants, les magasins d’alimentation sont généralement fermés et nécessitent souvent d’aller trouver le propriétaire pour espérer faire quelques achats. C’était également le parcours des sonnettes pour trouver du pain dans une maison qui discrètement en produit …Aussi dans ces villages, les pensions familiales se faisaient discrètes et cela m’inciter souvent à m’orienter vers les lieux publics (écoles, centres de santé) avant d’avoir recours à ces dernières…Cela fonctionne plutôt bien même si j’ai rencontré quelques refus…Pour la bouffe, je m’adressais plus particulièrement a ces pensions familiales pour la préparation de repas pris avec les groupes de touristes …dans tous les cas, chaque situation offrait des belles rencontres  et des soirées sympathiques, notamment :

-          Ma rencontre avec Honza, un cycliste tchèque rencontré à l’entrée du Sud –Lipez  avec qui j’ai partagé deux soirées car il était plutôt lève tard pour pouvoir envisager de faire la route ensemble.. Nous avons notamment pris le risque de planter nos tentes a plus de 4500 m d’altitude avec un vent a décorner un bœuf…Autant vous dire que toutes les pierres a 50 m à la ronde de la tente ont été sollicitées pour éviter en pleine nuit de courir après ma toile de tente…

-          Ma rencontré avec ces deux filles espagnoles a l’appétit d’oiseau qui m’ont partagé soupe, pates et friandises car trop fatiguées par leur journée,

-          Cette rencontre avec deux motards chiliens avec qui j’ai négocié une chambre et des matelas dans un vieil hôtel et partage une soirée bien arrosée au Pisco à gogo…

-          Cette entreprise d’exploitation de bauxite dont la personne affectée aux cuisines m’a offert un repas complet car son chef m’avait refusé de partager la chambre de plusieurs ouvriers dormant sur le lieu de travail.

-          Mon campement situe auprès d’une auberge occupée par 22 touristes et pour lesquels je ferai toute la vaisselle et le service en échange de café, repas et petit-déjeuner…J’ai passé une superbe soirée avec les deux employées complètement débordées par les travaux de ménage et de cuisine…

-          Ma dernière nuit  à 10 km de San Pedro de Acatama,  à quelques 100 m d’un champ de mines dont j’ai découvert les panneaux d’interdiction de pénétrer seulement le lendemain matin, j’aurai pu assister à mon dernier coucher de soleil avec vue sur le volcán Licancabur.

Pour les paysages traversés, le spectacle est au rendez-vous avec toutes ces splendeurs de l’altiplano. Totalement isolé, soumis aux rudes conditions climatiques, le sud-lipez c’est le pays des merveilles : désert de sel blanc, lagunes rouges, vertes, rochers aux formes bizarroïdes, des pistes traversant l’immensité de ces paysages avec des chaines de volcans, des troupeaux de lamas et des milliers de flamands roses. Le sud-lipez, c’est aussi comme je l’ai déjà précisé peu de présence humaine, la monotonie parfois des paysages, des conditions rustiques de logement (pas de chauffage, de douches chaudes, d’électricité avant 19h---),  l’altitude mais aussi des lacs de montagne aux eaux colorées variant avec le vent, soufrées et salées comme par exemple :

-          La laguna colarada, du marron au rouge sang, couleur donnée par les sédiments et des algues microscopiques avec des milliers de flamands roses qui pataugent dans les eaux basses de la lagune

-          La laguna verte, couleur donnée par les fortes concentrations en magnésium de l’eau…

-          Des geysers aux bouffées sulfureuses, le désert de Salvador Dali avec des pierres sculptées par le vent évoquant des formes surréalistes, etc…

Mon périple s’est poursuivi par un petit crochet au Nord du Chili et plus précisément a San Pedro de Acatama où j’ai été accueilli avec un petit déjeuner à la française par un motard me voyant roder autour d’une boulangerie appelée la franchuteria…Je me suis bien plu dans ce village perdu en plein désert d Acatama, région la plus aride du monde où  je ferai de belles excursions dans l’immensité du désert et de l’altiplano pendant 4 jours.

Je me suis rendu  avec  toots  a la vallée de la Lune et les lagunes Cerar et Tebenquiche. La vallée de la Lune a été creusée et formée pendant des millénaires par le vent et l’eau pour donner naissance à des paysages à couper le souffle. Il en résulte des paysages irréalistes perchés à plus de 2500 mètres d’altitude  se caractérisant par une absence d’eau, de flore et de faune et enfin une étendue désertique avec vue sur la cordillère des Andes toute proche. Magnifique!

Avec une agence semi-privative que j’ai payé certes deux fois plus cher que les quelques 300 autres agences de San Pedro, j’ai passé deux jours exceptionnels sur le salar de Tara et les Geysers de Tatio* tant pour les paysages exclusifs proposés et les services associés (bouffe, démarches environnementales, petit groupe, etc.) et une équipe très compétente…merci Romain et Didier.

*Au programme : découverte d une des plus grandes quantités de Geysers au monde et situés a la plus haute altitude, moines de la Pacana (formations rocheuses ressemblant à des silhouettes de moines géants qui surveillent le Salar de Tara), Réserve Nationale des Flamants Roses avec un incroyable paysage de volcans, de fleuves et de lagunes,….que du bonheur ¡

A San Pedro de Acatama, j’ai revu également Denis, croise sur la route  il y a quelques mois et avec qui j’ai partage une bière chilienne en l’écoutant me raconter son périple avec son 4*4 acheté en Alaska.

Enfin, dans les prochains jours faire je ferai ma rentrée en Argentine avec des cartables bien remplis pour  atteindre la frontière Chili/Argentine prévue dans 3 / 4 jours en passant par le col Sico, récemment ouvert et situé a plus de 4200 m d’altitude et qui me promet également  des paysages lunaires.

Des nouvelles dans une petite quinzaine de jours pour les activités prévues pour ces 3 prochains mois en Argentine…

BONNE RENTREE A TOUS. Hasta luego.

Francky, toot s et  ses vertes demoiselles

 

NOTA: Pour mon blog, soyez patients car les photos prennent du temps a etre técharger. J ai également poste deux messages dont le dernier exclusivement avec des photos.

 P1190987

P1200199

P1200200

P1200202

P1200206

P1200210

P1200225

P1200231

P1200233

P1200234

P1200235

P1200236

P1200237

P1200238

P1200240

P1200242

P1200265

P1200267

P1200268

P1200270

P1200271

P1200292

P1200293

P1200295

P1200296

P1200298

 

P1200325

P1200326

P1200327

P1200329

P1200330

P1200340

P1200342

P1200343

P1200345

P1200346

P1200360

P1200361

P1200363

P1200365

P1200367

P1200385

 

P1200406

P1200407

P1200408

P1200410

P1200412

 

P1200386

P1200387

P1200388

P1200389

 

P1200422

P1200425

P1200426

P1200427

P1200428

 

P1200451

P1200452

P1200454

P1200455

P1200457

 

P1200501

P1200502

P1200503

P1200504

P1200505

P1200474

P1200476

P1200477

P1200479

P1200480

 

P1200184

P1200186

P1200187

P1200189

P1200192

 

P1200245

P1200247

P1200249

P1200250

P1200252

P1200273

P1200275

P1200276

P1200277

P1200279

 

P1200310

P1200312

P1200313

P1200314

P1200316

P1200319

P1200322

P1200323

P1200326

P1200331

 

P1200347

P1200348

P1200350

P1200353

P1200354

P1200368

P1200369

P1200370

P1200371

P1200372

P1200390

P1200391

P1200392

P1200393

P1200394

P1200389

 

P1200415

P1200417

P1200418

P1200420

P1200421

 

P1200453

P1200455

P1200459

P1200460

P1200462

P1200438

P1200439

P1200441

P1200443

P1200444

 

P1200521

P1200522

P1200523

P1200524

P1200525

 

P1200508

P1200509

P1200511

P1200512

P1200513

 

P1200484

P1200486

P1200487

P1200489

P1200490

 

P1200194

P1200195

P1200196

P1200197

P1200198

 

P1200218

P1200219

P1200221

P1200223

P1200224

P1200255

P1200258

P1200260

P1200261

P1200263

 

P1200280

P1200283

P1200286

P1200287

P1200288

P1200300

P1200304

P1200310

P1200312

P1200332

P1200334

P1200336

P1200338

P1200341

P1200351

P1200352

P1200353

P1200356

P1200357

P1200376

P1200377

P1200379

P1200380

P1200381

 

P1200395

P1200397

P1200399

P1200400

P1200401

 

P1200400

P1200401

P1200402

P1200404

P1200405

P1200431

P1200432

P1200433

P1200435

 

P1200439

P1200445

P1200446

P1200448

P1200449

P1200436

 

P1200526

P1200527

P1200528

P1200530

P1200532

 

P1200514

P1200515

P1200517

P1200519

P1200520

 

P1200491

P1200493

P1200494

P1200496

P1200499

 

P1200463

P1200465

P1200468

P1200469

P1200472