Hola,

Mes dernieres photos de Colombie concernent le sanctuaire de Las Bajas. J y suis alle en taxi pour m y rendre..Pour le retour j ai prefere marcher 7 km..C est des malades ces conducteurs de taxi, je me suis sentí  plus en securite sur mon velo pendant ces 2500 km parcourus en Colombie que ces 7 km ou ils engagent une course a la montre pour faire le máximum d A-R. Heureusement l excursión en vaut la peine et a croire que Marie nous protege pour la glorifier sur ce lieu que je compare a Notre Dame de Lourdes…

L eglise neogothique est construite a cheval sur des gorges, a l endroit meme ou une petite fille muette aurait retrouve par miracle la parole.  Elle a ete construite entre janvier 1916 et aout 1949 et remplace une eglise qui datait du XIXe siecle et devient basilique en 1954. Le chemin qui accede a cet endroit est couvert de milliers d ex-voto pour motifs divers. Outre la cascade, on a aussi une superbe vue sur les gorges..Heureusement que j y suis alle en semaine, car pour le WE de Paques, c etait surpeuple et par consequent moins reposant…J ai revu mes compagnons de route croises quelques jours avant et comme convenu des cochons d inde sur des broches…

La ville d Ipiales, ville frontiere entre la Colombie et l Equateur n a rien de particulier..J y suis reste une journee entiere pour y laver mon linge, faire la visite et me faire une petite beaute chez le coiffeur…Tous les reparateurs velo semblaient surcharges et par consequent je ferai ulterieurement mon entretien …J ai pu trouver du solvant chez un ferronnier.

Je termine ainsi mon premier pays de mon periple de l Amerique du Sud..

Si je dois resumer en quelques mots mon sejour en Colombie…et bien simplement allez-y !

J ai aime :

-  La simplicite et la facilite des services rendus (ex . un hotelier n hesite pas a vous indiquer un hotel moins cher, un restaurant vous indiquera egalement ou trouver du poisson…

- La gentillesse et aussi la discretion de la population

- L indifference de certains et certaines qui tient plus de la timidite et du respect

- La securite

- L honnete, je n ai jamais eu l impression d etre victime d une arnaque

- La politesse (globalement)

- De quoi se nourrir et dormir pour peu de depenses si on vit comme la plupart des colombiens,

-  La proprete des restaurants et des hotels…

- Les repas pris dans les petits restos qui ne payent pas de mine mais on l on n y sert des repas simples et copieux…Pour ma part, des soupes, du riz, des flageolets, des oeufs, yuca, plantas…et poissons

-  Les jus de fruits…Il me faudrait un autre mois pour tous les gouter

-  La nourriture vendue sur les bords des routes, places, etc..

-  L etat des routes, relativement correct…

-  Les marches de fruits et legumes, viandes, etc..

-  Les activites diverses et variees dans les villes dans un chahut qui parait tres bordelique mais a la fois tres organise

 Les paysages et ses deniveles…La diversite des cultures, de l agriculture et d architecture (notamment le style colonial, etc...

 

Ce que je n ai pas aime (en faisant quelques efforts):

 

- le manque de creativite chez les commercants…J ai l impression que les petits commerces vendent tous la meme chose et ne font rien pour se differentier

- la corruption qui ressort de beaucoup  de discussions aupres de gens que j ai interroge sur l avenir du pays..

-  la surconsommation, mais peut on leur en vouloir…

-  Les douches froides apres une journee de pluie

-  Les chiens sur les bords des routes,

-  Les bus et les taxis en ville..

A VOUS LA COLOMBIE

J ai repris la route entre Ipiales et El Limonal en faisant une petite pause intermediaire quelques kms avant Salinas..La route a ete riche en emotions notamment celles de quitter la Colombie (5 minutes pour sortir et 2h30 pour les formalites en Equateur), mon entree en Equateur avec de nouveaux paysages, une belle descente de 1000 m de deniveles apres un col a plus de 3200 m dans un decor magique et un changement de temperature en moins d une heure de 9 degres a 28 degres. Cette arrivee en Equateur m a fait savoir grace notamment avec l arrivee du dollar sur le territoire equatorien que je payerai un peu plus cher les logements et la bouffe…pour les logements je serai certainement amene a utiliser la tente notamment dans le parc du Cotopaxi…concernant la bouffe pour 2 a  3 dollars vous avez le droit a une excelente soupe, un bon jus de fruit et  souvent du riz, du plantain, une salade et des oeufs ou poisson, peu different de la Colombie pour l instant, ce qui reste un veritable festin pour un cycliste.

Apres avoir manger mon dernier arepa de choclo (galette de mais fourree au fromage), me voila a El bosque de la paz dans le village de El Limonal. Je vous rappelle le site internet du petit paradis ou je suis : www.bopass.org

Je suis accueili par Piet, un peu perdu dans le village qui me dit – tu es Franck…Il revient de son exploitation et m invite a venir manger dans le village en compagnie d un couple et leur enfant qui travaillent regulierement avec lui….apres le repas et des premiers contacts en francais, je suis mis a contribution pour le portage de quelques sacs de terres a filtrer avant de rejoindre le bosque de la Paz. Je n aurai pas l occassion de renconter son ex femme et ses deux filles et c est donc entre celibataires que je partagerai pendant un mois sa propriete de 15 hectares, dont il en a fait un bel exemple concret de restauration ecologique…quelques photos illustreront ce qu on y trouve…des palmiers, des bambous, des plantes grimpantes, herbacees ou vivaces (bec de perroquet, oiseau de paradis), des plantes cultivees comme l arachide…Bref  je n aurai pas l occasion de tout citer, mais entre les fleurs et les fruits, je suis servi…je parlerai lors des prochains jours de la faune sympathique qu on peut egalement y trouver...

Quelques exemples lors de ma visite guidee avec Piet :

Palmiers a huile, aloe feroce, bananier du Paradis, arbre du voyageur, papayer , bambou geant, limetier, manguier, cacaoyer, corossol epineux, grenadier, frangipanier, goyavier (jus de fruit assure tous les matins), hibiscus, cafeier…Bref une belle decouverte d ecosystemes tropicaux…

Quels plaisirs de recolter cahahuetes, gingembre, cúrcuma, café, etc…

Pour l instant mon principal travail, et notamment pendant ce we de Paques a ete de recolter le vetiver (graminee qui sert pour lutter contre l erosion du sol et garder l humidite)…Travail physique qui demande une petite adaptation pour la manipulation de la machette et aussi des bras pour le portage de sacs de 25 kg qui se traduit par 100 m sur l epaule, generalement une ou deux chutes et pour finir du n importe quoi au niveau portage qui fait bien rire le reste de l equipe…Francky a plus de force dans les jambes que dans les bras…Ce mardi, j ai desherbe une centaine de m2 pour la plantation prochaine de yucca…mes jambes font le bonheur des moustiques...difficile de mettre une paire de bottes de 37 pour 40 avec des chevilles enflees....

Outre ces travaux enrichissants de restauration ecologique, j ai rencontré notre Pierre Rahbi que l on connait en France pour son engagement dans la transition ecologique, l agroecologie, ces bouquins, ces conferences, etc et sa sobriete heureuse….J ai pu avoir la chance de partager et discuter sur le power point de la prochaine conference donnee par Piet en Equateur et en Colombie…A travers son experience, ses reflexions, et sa visión de l apres petrole, j engage veritablement moi aussi ma transition ecologique et professionnelle notamment pour la permaculture mise en oeuvre concretement sur son terrain..c est un long processus de changement mais que je suis pret a mener....

Hasta Luego....

Francky, toot s et ses vertes demoiselles...

 

quelques nouvelles dans une petite dizaine de jours....

 

P1150001

P1150055

 

 

P1150060

P1150061

P1150051

P1150053

 

P1150049

P1150003

P1150004

P1150006

P1150007

 

P1150009

 

P1150011

P1150012

 

 

 

P1150016

 

 

 

P1150020

P1150021

P1150022

P1150023

P1150024

 

P1150026

P1150028

 

P1150030

P1150031

P1150032

 

 

 

 

P1150038

P1150039

P1150040

 

P1150041

P1150047

 

P1150044

 

P1150056

P1150057

P1150043

P1150127

P1150130

P1150139

 

 

P1150027

 

 

 

P1150068

P1150069

P1150072

P1150073

 

P1150078

P1150079

P1150080

P1150082

P1150085

P1150091

P1150092

P1150095

P1150082 - copia

P1150081 - copia

P1150090

P1150092

P1150097

P1150098

P1150099

P1150102

P1150108

P1150110

P1150112

P1150113

P1150116

P1150117

P1150118

P1150120

P1150125

P1150217

P1150218

P1150220

P1150221

P1150186

P1150065

P1150067

P1150128

P1150132

P1150152

P1150222

P1150211

P1150127

P1150130

P1150134

P1150147

P1150148

P1150152

P1150171

P1150172

P1150177

P1150180

 

 

 

P1150187

P1150189

P1150190

P1150192