Francky goes to South America by bike

23 mars 2017

proyecto gaia

 

Hola,

quelles lignes sur mon court mais intensif sejour a Proyecto Gaia, a proximite de Santa Sofia et a une quinzaine de km de ma prochaine destination de visite : Villa de Leyva.

Apres une arrivee sur une route grimpante de Monoquila, en partie asphaltee, en travaux ou en chemin de pierre, j ai eu le plaisir de redescendre dans la vallee pour decouvrir de facon disparate les quelques casas du projet gaia co-fonde par Betto et Gaia il y a un peu plus de 3 ans. Le terrain s etend sur plus de 10 hectares dont certaines parcelles sont deja occupees par des proprietaires/locataires. La particularite du projet est que la plupart des habitations sont eco-construites et respectent egalement des principes par rapport a la gestion de l eau, de l energie, electricite, etc...

Aussi je suis arrive au sein d un groupe ou plutot une communaute comme j ai pu le percevoir. Celle-ci est constituee de permanents, d internes en formation et de volontaires comme francky, mais aussi de nombreux visiteurs et egalement d externes venant suivre des formations auquelles j ai pu notamment assister.

Betto et Gaia ont batti essentiellement leur projet sur l eco-construction avec des materiaux naturels (bois, argile, bambou, paille, ...) mais aussi de recuperation (bouteille en verre, plastique, pneus..), toitures vegetalisees, etc...les annexes ne sont pas laisses sans traitement particulier..toilettes seches, bio-filtres,compostage, recuperation des eaux de pluie, gestion des eaux d alimentation par l exploitation du profil topographique, gestion des eaux pluviales, panneaux solaires font partis egalement du decor et de la parfaite fonctionnalite de ce petit village ecologique.

La vie au sein de la communaute est organisee par les permanents notamment en terme de travail a realiser.La journee commence toujours par quelques jeux, exercices de meditation, et messages sympathiques..

j ai pris personnellement le nom de Buck car la plupart ont des difficultes a faire le rr..de franck.

Outre la participation aux taches quotidiennes (preparation des repas, vaisselle, compostage, approvisionner les toilettes seches en sciures, composter les sciures souillees, bruler les papiers toilettes, nourrir chats et chiens...j ai pu participer a des travaux specifiques comme .

- demonter et remonter une yourte

- platrer un mur d une texture composee d argile, de sables fins prealablement tries et bizarrement d eau et de farine,

-  et des petites taches de reparation (reparation d une brouette, colmattage de portes, etc..

Mais j ai surtout passer beaucoup de temps en cuisine et particulierement a eplucher, coupe, malaxer, etc...C est un vrai plaisir de cuisiner pour une alimentation 100% vegan. Pendant 10 jours, pas de viande, oeufs, lait et fromages dans l assiette ni alcool d ailleurs...Dur dur ? et bien non, j ai tres bien mange, plus qu il ne faut..avec une cuisine tres creative..On n y fait de tres bonnes soupes tres riches avec des legumineuses (pois chiche, quinoa..),d excellentes galettes (arepas) et du pain dont la composition s eloigne tres vite du traditionnel..Les ratatouilles sont a tomber parterre..et les fruits sont omnipresents a chaque repas (mangue, papaye, goyave, poires, plantain, bananes..bon j avoue que les oignons et leurs effets secondaires m ont accompagne aussi pendant 10 jours, tant physiquement (multiples micro-coupures aux mains) qu au niveau ballonnement.....

J ai pu egalement assister a quelques cours virtuels (etudes du paysages, traitement de l eau) donnes le soir avec d autres internautes mais aussi a une formation pratique et theorique de 3 jours sur les bases a connaitre dans l exploitation d une ferme .

- hydraulique, electricite, plomberie, mecanique et les premiers soins a donner en cas d accident...tres interessant, moi qui ne suis pas tres manuel et bricoleur, j ai pu savourer les bienfaits de ces petits travaux manuels...

 Les photos temoigneront de mon sejour. Ces 10 jours ont ete pour moi une belle experience qui m a permis de vivre en marge de la societe meme si le wifi, les smartphones et autres ne permettent de ne pas etre totalement deconnecte. Je n ai pas encore eu de contacts avec la permeaculture ni l agriculture bio mais mes prochaines etapes devraient completer cette experience.

Les petites particularites de mon sejour ou curiosites...

- Utilisation de la cendre pour se laver les mains apres le passage aux toilettes,

- les douches alimentees par l eau gravitaire des petites mares et etonnament chaude du fait de la longueur et section des tuyaux utilises,

- les bouteilles plastiques remplis de petits plastiques et qui serviront dans les constructions,

- la vaisselle realisee a l aide de 3 basines dont la premiere est un veritable bouillon de culture..Je rincais personnellement une deuxieme fois ma vaisselle car c etait du vite fait pour la plupart de mes amigos..

- parfois les longues embrassades entre les gens alors qu ils se connaissent a peine..une jolie fille vous fait un calin alors que c est la premiere fois que vous la rencontrez (a exporter en France..),

- le tri des dechets, pas trop efficace

- le temps que l on passe a eplucher lorsqu on est vegan,

- certains visiteurs aux allures hippies, ils fument, boivent du mate, jouent de la guitare autour du feu, marche pieds nus, portent des vetements traditionnels qui coutent la peau des fesses, se levent tard ou tot pour du yoga...Qd je leur raconte que le contact avec la nature je l ai par le sport via toot s, ca  perturbe un peu les meninges, mais tant que tant cela reste spirituel et trop cool, j ai le droit un gros calin.

- la musique omnipresente,

- les chiens et chats qui ont le privilege de pouvoir manger de la viande (certes en petite quantite) mais aussi les pelures de legumes bouillies avec du riz - ils ont le droit aussi a leur ration de fibres..

- l electricite, tres loin d etre aux normes..

Enfin j ai passe la derniere journee par une longue marche avec des randonneurs peu ordinaires..pas tres ponctuels, toujours en train d acheter de la bouffe par peur d en manquer, et peu prevoyants (sans kway, chausses en bottes...). Il n empeche que l objectif de la balade a ete atteint en faisant notamment un peu de speologie avec bien evidemment toutes les consignes de securite (sans casque et cordes, smartphone comme lumiere ou petit panneau solaire, peu d eau..). Bref francky n etait pas trop rassure...Nous avons progresse dans des galeries tres petites et etroites, escalader, ramper et surtout clou du spectacle rester une 1/2 sans bruit et sans lumiere a ecouter simplement les chauve-souris voler et nous froler les oreilles...MAGIQUE ¡ Cette longue journee de 15 km s est terminee par une biere et par un bal de lucioles dans une prairie..

J ai repris la route ce jeudi 23 matin apres un copieux dejeuner et une petite ceremonie pour mon depart et celle d Estobal, un volontaire chilien. C est sous la pluie et completement croter que j ai repris la route pour Villa de Leyva ou un violent orage est en train de s abattre me permettant de me poser et d ecrire. Quelques photos de cette ville coloniale et aussi tres touristique sont donnees a la fin de ce post. J ai trouve un petit hotel un peu a l ecart de la ville me permettant de nettoyer mon linge (faire de la speologie improvisee laisse des traces..) et aussi le bonhomme, mes oncles ont repris un peu de leur eclat...

Dommage que ma mamam soit aussi loin, elle n aura pas le privilege d enlever toutes les peaux mortes de mon crane suite a une negligence face au soleil qui en a bien profite pour faire de mon crane une belle plaque de cuisson...Sinon tout va bien !!

Je prends vendredi 24 la route en direction de Medellin, ville dans laquelle je donnerai des prochaines nouvelles..J ai avant quelques grimpettes au menu pour traverser deux petites chaines de montagne qui se trouveront sur mon chemin d est en ouest.

Hasta Luego.

 

Francky, toot s et ses vertes demoiselles.

 

 P1140022

P1140006

P1140011

P1140008

P1140015

P1140017

 

P1140019

P1140021

 

 

P1140003

 

P1140025

P1140030

P1140031

P1140033

P1140034

P1140035

P1140036

P1140039

P1140043

P1140045

P1140049

P1140051

P1140052

P1140054

P1140057

P1140058

P1140059

P1140060

P1140061

P1140062

P1140063

P1140066

P1140067

construction a base de bambou

P1140072

P1140074

P1140075

P1140076

P1140077

P1140066

P1140078

P1140081

P1140087

P1140089

P1140065

P1140093

P1140097

P1140100

P1140102

P1140107

P1140108

P1140109

P1140111

P1140112

P1140151

P1140153

P1140154

P1140155

P1140156

P1140142

P1140146

P1140147

P1140148

P1140150

P1140112

P1140113

P1140114

P1140115

P1140116

P1140117

P1140118

P1140120

P1140122

P1140124

P1140125

P1140126

P1140127

P1140128

P1140129

P1140130

P1140131

P1140132

P1140134

P1140137

P1140141

P1130994

P1130996

P1130997

P1130999

P1130984

P1130986

P1130988

P1130990

P1130992

P1130852

P1130853

P1130854

P1130856

P1130857

P1130856

P1130860

P1130862

P1130863

P1130864

P1130977

P1130978

P1130979

P1130981

P1130919

P1130880

P1130883

P1130888

P1130890

P1130900

P1130903

P1130904

P1130906

P1130907

P1130967

P1130968

P1130969

P1130970

P1130971

P1130869

P1130871

P1130872

P1130875

P1130876

P1130920

P1130925

P1130927

P1130928

P1130931

P1130891

P1130895

P1130897

P1130909

P1130911

P1130877

P1130878

P1130883

P1130894

P1130896

P1130898

P1130899

P1130900

P1130914

P1130924

P1130939

P1130940

P1130942

P1130945

P1130946

P1130955

P1130959

P1130854

P1130983

P1130960

P1130962

P1130964

P1130936

P1130937

P1130959

P1130973

 

 

P1140166

P1140172

P1140174

P1140176

P1140177

P1140181

P1140182

P1140184

P1140187

P1140188

P1140191

P1140192

P1140194

P1140203

P1140204

P1140206

P1140210

P1140211

P1140213

P1140214

P1140219

P1140220

P1140222

P1140224

P1140226

P1140233

P1140234

P1140236

P1140239

P1140215

P1140228

P1140231

P1140247

P1140261

P1140264

P1140267

P1140268

P1140249

P1140254

P1140255

P1140257

P1140258

P1140260

P1140247

P1140248

P1140250

P1140251

Posté par fbuck à 22:38 - Commentaires [3] - Permalien [#]


13 mars 2017

surprise surprise...

 

Slt,

C est sous un dimanche pluvieux que je vous ecris ces quelques lignes. Mon programme est un peu perturbe et je dois m adapter.

il y a trois jours, je partais de San Alberto avec la necessite de traverser une des grosses villes de Colombie : Bucaramanga. Je commencais alors a attaquer du serieux au niveau denivele me remettant en question sur les distances a realiser...La traversee de la ville fut remise au lendemain en m arretant au passage a Rionegro ou j y ai passe la nuit..la journee du 10 fut vraisemblablement la plus eprouvante de mon parcours dont le compteur affiche 980 km..J ai commence celle-ci par une erreur d orientation me faisant faire 9 km de montee pour rien..C est mon obsession pour les jus de fruit qui m a sauve..¡ donde tu vas ¡ San Gil...NO NO NO, me dit la serveuse en faisant des grands signes...Je sors ma carte et effectivement c est pas bon, pa suffisamment de precision mais ai-je donc perdu ma langue...Jus de fruit avale, je descends grognon et m apercois subitement que j ai oublie ma carte la ou mon jus de fruit fut avale..Allez francky boulette, tu regrimpes...La sortie de la ville est un enfer, trafic, bruit, klaxon, gaz d echappement et en plus l impression de ne pas avancer...J accuse mes freins, je les deconnecte mais rien n y fait pas de puissance dans les jambes. Une belle surprise a l entree de Piedecuesta m attend...Un francais en voiture renault me fait signe et me demande de m arreter car il a un cadeau a m offrir..UN PAIN AU LEVAIN...Jean a ouvert une boulangerie dans la ville..Je vous invite a visiter sa page facebook/lepaindelavie...quelle surprise cette spontaneite de generosite.

Je m arrète alors pour manger un morceau a Piedecuesta a cote d un reparateur velo...En discutant je lui montre ma chaine et tout le reste un peu cracra et mes freins uses...Il me propose de faire le boulot ..le tout pour 5 euros et en bonnus me donne la marque du solvant que je peux me procurer chez des ferrailleurs pour a l avenir le faire moi-meme....Sauf qu avec les colombiens, il ne faut pas etre presse..il discute, il fait des choses entre deux..Bref je resterai deux heures dans sa boutique, a observer, discuter et boire une limonade qu il m offre car vraisemblablement tres content d avoir eu un beau velo entre ces mains..Il est tard et je n ai aucune idee de la difficulte qui m attend dans l apres-midi..Tout simplement plus de 20 km de lacets sans fin en passant par le beau canyon de chicamocha (j apprendrai par Paula que c est une des routes les plus dangereuses de Colombie)..Il est plus de 18h, et la nuit tombe..j arrive a l entree d un parc naturel qui ferme ces portes..on me refuse de camper, je n ai plus d eau et j ai encore plus de 10 km de montee a faire dans le noir. Je refuse et fort heureusement des bus sont a la sortie du parc pour prendre les salaries et les ramener dans les differents villages traverses...Apres negociation avec le chauffeur de bus j arrive a installer Toots sur les sieges de devant.Le chauffeur me descendra a une station essence ou je dormirai dans un hospedaje glauque mais tres apprecie..je reprendrai la route le lendemain matin avec une poursuite de la montee pour arriver enfin a San Gil que j avais programme la veille. Cette ville est touristique et connu surtout pour les sports extremes. Sur les conseils de Paula qui connait parfaitement cette region, je visiterai Barachara (un des plus beaux villages de Colombie) sous le soleil ainsi que le parc el Gallimucal sous la pluie...Ces derniers jours le temps a change, la pluie s invite l apres midi ou comme ce dimanche matin...j ai bien aime San gil de par son animation et pour y avoir goute de la chicha de mais (legerement fermentee, ca m a rappele la chicha de yucca en Equateur), des arepas de mais mais aussi manger du caldo con huevos..Vos oeufs nagent dans un derive du lait avec des pommes de terre..Les marches de viande et de fruits sont impressionnants en couleur, odeur et animation...il me reste a gouter les fourmis comme me le suggere egalement Paula.

De San Gil, j ai repris la route pour Barbosa...Des montees et des descentes, une route classique a laquelle je vais devoir m habituer.. un couple installe au restaurant me propose une biere...Par principe, et sauf rares exceptions, je ne dis jamais non...La biere avalee, la gerante du restaurant apprend que je viens de France et m invite a faire la discute avec son mari suisse dans sa propriete..Il est 14h et ma journee est presque terminee..J accepte...Maettu est installe en Colombie depuis 4 ans avec Emilce..Je resterai pour finir dormir chez eux, avec un succulent repas et un tres bon vin chilien...Les discussions avec Maettu sont plus comprehensibles qu avec les colombiens comme elles le sont aussi avec les enfants..Nous discutons politique, environnement, culture, agriculture..bref une excellente soiree avec une generosite incroyable de ce couple qui fera notamment un cours sejour en Suisse en avril, histoire qu il puisse retouver des bons fromages, du chocolat, du bon pain, et revoir la famille. 

Enfin, il aurait ete peut-etre bon de rester au lit ce dimanche 12 fevrier, un mois apres mom depart..Je suis parti vers 10 h avec tres rapidement de la pluie pour m accompagner et cerise sur le gateau un rayon casse de ma roue arriere...j essaie en vain de la reparer mais pas moyen de desserrer la cassette.Gringale ..Il pleut, je renonce et je terminerai ma route sous une pluie battante vers Barbosa---des vttistes sont installes dans un bar et m invitent egalement a prendre une biere. Nous sommes dimanche, ils ne sont pas a leurs premiers verres..nous passerons une bonne heure a echanger principalement sur les filles (pas de secret pour moi, je leur parle de miss univers comme eux me parlent de leur equipement VTT..). je grelotte et un des vttistes m accompagne dans un hotel qu il connait a proximite du reparateur velo...super, il negocie et pour 6 euros une bonne nuit avec un pc a partir duquel je vous ecris non pas ces quelques lignes mais un roman. Demain matin, reparation de mon velo et destination Villa de Leyva et son hameau Santa Sofia ou je resterai quelques jours deconnecte...IL est 18 h. La fille de l accueil me demande si elle doit me commander un repas et si je souhaite une cafe... ¡ D autres surprises m attendent peut etre encore aujourd hui ¡

Francky, toot s et ses vertes demoiselles

 

 

P1130696

P1130699

P1130701

P1130702

 

P1130701

P1130703

P1130707

P1130709

P1130710

P1130712

P1130713

P1130716

P1130719

P1130722

P1130725

P1130733

P1130735

P1130736

P1130741

 

P1130757

P1130760

P1130761

P1130763

P1130770

P1130774

P1130776

P1130779

P1130782

P1130784

P1130830

P1130833

P1130839

P1130841

P1130843

P1130821

P1130824

P1130826

P1130828

P1130835

P1130802

 

P1130807

P1130809

P1130811

P1130791

P1130792

P1130794

P1130795

P1130797

P1130705

P1130709

P1130716

P1130789

P1130805

Posté par fbuck à 00:05 - Commentaires [5] - Permalien [#]

12 mars 2017

nouvelles

Slt

je suis à 60 km de villa leyva. J ai dormi chez un couple colombien/suisse. Superbe soirée. J attends que la pluie cesse avant de repartir. Je me pose ce soir quelques jours dans le village chez betto. Des nouvelles et photos ds les prochains jours.
À suivre : proyecto.gaia.com

Francky

Posté par fbuck à 14:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]