Francky goes to South America by bike

19 juillet 2017

Route vers Cusco

Hola,

Ces 15 derniers jours se resument d abord a une visite tres rapide de la ville de Ayacucho en nocturne suite a mes petits problemes mecaniques avec toot s. Ils sont plus ou moins resolus d ailleurs car la jante que l on m a vendue est bombee, logiquement ca devrait le faire mais c est pas tres agreable..Avant mon arrivee sur Mayocc ou j ai pose ma tente derriere le commissariat de police, il a fallu m adresser a un reparateur de motos qui par chance disposait de l appareil de parallelisme pour recentrer et devoiler ma roue...Pour synthetiser cette portion de route de Ayacucho a Cusco, j ai eu tout simplement affaire a une alternance de cols a plus de 4000 m d altitude, de vallées et de paysages qui changent selon l’altitude. Des grands espaces de paturages au sommet, des paysages patchwork typiques des montagnes péruviennes, des falaises avec des couches de sédiments rocheux multicolores aux paysages assez désertiques plus bas ont ete autant de plaisir a pedaler pendant des heures. J ai notamment longe un joli canyon avec ses meandres sur plus de 50 km le long de la riviere Mantaro sur une route etroite (parfois directement creusé dans la roche du flanc de montagne), poussiereuse mais avec un faible trafic. Y croiser des camions ou des bus peut paraitre parfois complement dingue et fait l objet d ailleurs l objet de series documentaires televisees au nom "les routes de l impossible". Enfin j ai traverse plusieurs zones climatiques en un jour, de la verte vallée d'Izcuchaca, en passant par les champs de blé près d'Acostambo jusqu'aux étendues sans arbres situées à presque 4000m, où seules les pommes de terre poussent encore. Bref j en ai pris plein la vue.

Le franchissement de cols apporte toujours son lot de surprises .

- celui pour atteindre Ocros, vraisemblablement le plus difficile et le plus long, s est fait avec la rencontre de bergers qui incontestablement n ont jamais fait de velo au regard des aneries sur les distances, les deniveles,le temps estime qu a bout de soufle je pouvais leur demander...

- celui ou j ai ete double par des dizaines de camions de pommes de terre issues des champs aux pentes cultivees ou femmes, enfants et hommes s attachent a la recolte a plus de 4000 m d altitude;

- celui ou j ai fait la rencontre de jolis rapaces, lamas et d un loup alors que j etais en train de manger sur une butte,

- celui ou je me trouve en pleine pampa peruvienne et au bout duquel on ne peut s empecher de lancer un juron pour temoigner de la beaute du paysage,

- celui ou je ferai la moitie du chemin avec un allemand qui pour avancer faisait des zig-zags sur la route et marcher tous les 5 km sur quelques dizaines de metres pour se reposer. A la moitie de l ascension je ne l ai jamais revu, j ai attendu une heure au col et je ne sais pas ce qu il est devenu..Il me racontera sur le bout de chemin commun qu il avait fait le choix de se separer de son ami en Colombie apres une semaine de route pour differentes raisons (confort, bouffe, distance...).. hasard des choses je rencontre cette personne deux jours apres et me donne sa propre version de separation...quand j ai vu la difference de materiels et de look, leur separation me semblait evidente, l un etait equipe d un vieux velo decathlon (version 340), pedalait en jean, et dormait un peu n importe ou, l autre avait la panoplie complete d un cycliste pro, un velo ultra bien equipe, et travaille chez IBM lui donnant financierement la possibilite de dormir a l hotel... bref des droles de zigotos...

- celui du 14 juillet que je ferai a la vitesse d une limace suite a une occupation abusive des toilettes suite a une nuit passee dans une caserne de pompiers volontaires (vraisemblablement une intoxication alimentaire - mes oeufs de canard, ma truite a moitie cuite, mon riz au lait fermente ?.. ou ma mauvaise nuit dans une tente de secours exposee au courant d air et au concert donne par des chiens super-excites...?

- Celui du 15 juillet que je ferai a vitesse grand V suite a l efficacite des cachets "arrestal",

- celui avant mon arrivee a Cusco ou je me suis arrete dans un restaurant a proximite du col et dans lequel on m a offert un gros plat de pates avec du porc qui a fait le bonheur des chiens qui pourtant recoivent de temps en temps une semelle de 40, un termos de cafe et la terrasse a l abri du vent pour y poser mon sac de couchage..et en prime un super coucher de soleil..

Bref il y en aura d autres ascensions de plus de 30 km et 1500 m de deniveles positifs avec son lots de surprises..J en redemande...avis aux amateurs egalememt pour me rejoindre. 

Je suis arrive enfin a Cusco, fatigue et bien amaigri apres ces 15 jours non-stop...Je vais pouvoir me requinquer pendant ces quelques jours de tourisme et mon sejour a Cusco au contraste saisissant avec ce que j ai pu voir dans les petits villages et villes traverses ...le centre historique pullule de restaurants, de magasins chics, de magasins de trekking, de souvenirs et surtout de gringos,...la ville est tres jolie...Elle a aussi son marche hallucinant...J ai failli vomir en parcourant une rue 100% viande ou poulets, cochons, moutons, cochons d inde depeces sont presentes sous toutes formes et morceaux qui sont de tres loin appetisants au milieu desquels vous pouvez eventuellement acheter un bonnet peruvien, une soupe ou un cadenas.. j ai profite de cette journee de repos pour changer la transmission de toot s, coudre une chaussure pour 1.5 euros, rendre visite a Andre* avec qui j ai pu faire un trekking en Turquie il y a quatre ans lors de notre rencontre sur nos montures respectives sur une partie de la route de la soie...et enfin faire une visite de la ville dont je diffuserai les photos lors du prochain post..

*Andre fait avec sa douce en cyclotourisme le trajet Uschuaia-Carthagene. Ses recits et photos d Argentine, Chili et Bolivie m ont mis bien evidemment l eau a la bouche...Il va falloir que je graisse toot s, il va en baver,...

En attendant, demain lever a 4h30, je pars pour 5 jours de trekking autour de la montagne Salkantay au coeur de la cordillere Vilcabamba avec au final une visite du site de Machu Picchu et la visite des Salinas de Maras...des nouvelles et des photos debut de semaine prochaine...

Hasta luego...Francky,toot s et ses vertes demoiselles.

Ci-dessous les vehicules les plus frequemment rencontres au Perou..J ai oublie les copains de toot s mais ils sont tellement peu nombreux dans ce pays.

P1180298P1180296P1180301P1180297Resultado de imagen para photos Motos au perou

 P1180196

P1180299

 

P1180303

P1180304

  

P1180187

 

 

P1180188

P1180195

 

P1180076

 

P1180178

P1180180

P1180189

P1180191

P1180177

 

P1180169

P1180173

P1180174

P1180181

P1180184

 

P1180162

P1180163

P1180164

P1180167

P1180161

 

P1180151

P1180154

P1180156

P1180157

P1180160

 

P1180137

P1180145

P1180146

P1180148

P1180149

 

P1180140

P1180142

P1180137

P1180138

 

 

 

P1180070

P1180071

P1180073

P1180074

 

P1180086

P1180088

P1180082

P1180083

P1180084

 

P1180098

P1180090

P1180092

P1180095

P1180096

 

P1180108

P1180101

P1180102

P1180104

P1180106

 

P1180115

P1180116

P1180110

P1180112

P1180113

 

P1180127

P1180121

P1180124

P1180125

P1180126

P1180142

P1180128

P1180129

P1180131

P1180141

 

P1180087

P1180075

P1180076

P1180079

P1180085

 

P1180170

P1180171

P1180176

P1180150

P1180151

 

 

                         

P1180195

P1180198

P1180199

P1180202

  

P1180193

 

P1180294

P1180295

 P1180293

P1180285

P1180286

P1180288

P1180290

P1180291

 

 

P1180278

P1180279

P1180281

P1180282

P1180283

 

P1180266

P1180267

P1180271

P1180275

P1180284

 

P1180256

P1180257

P1180260

P1180261

P1180262

 

P1180248

P1180250

P1180251

P1180253

P1180254

 

P1180207

P1180213

P1180216

P1180218

P1180219

P1180222

P1180223

 

P1180224

P1180226

P1180227

P1180228

 

 

P1180229

P1180231

P1180234

P1180236

P1180238

 

P1180230

P1180240

P1180241

P1180244

P1180245

 

P1180377

P1180378

P1180379

P1180380

P1180381

 

 

P1180362

P1180364

P1180366

P1180367

 

P1180305

P1180306

P1180307

P1180309

 

P1180311

P1180315

P1180316

P1180317

P1180322

P1180331

P1180332

P1180327

P1180328

P1180330

 

P1180361

P1180244

P1180245

 

P1180368

P1180371

P1180372

P1180374

P1180376

 

P1180350

P1180351

P1180352

P1180353

P1180358

 

 

P1180340

P1180342

P1180345

P1180347

P1180348

P1180334

P1180336

P1180337

P1180338

P1180339

 

P1180320

P1180322

P1180325

P1180326

 

 

20170706_173439

20170713_123222

20170713_175122

 

 

P1180431

P1180432

P1180433

P1180434

P1180435

 

P1180424

P1180425

P1180426

P1180427

P1180429

 

 

P1180410

P1180411

P1180413

P1180414

P1180415

 

P1180380

P1180382

P1180383

P1180385

P1180386

 

P1180394

P1180395

P1180396

P1180397

P1180398

 

 

P1180417

P1180418

P1180420

P1180422

P1180423

 

 

P1180404

P1180406

P1180407

P1180408

P1180409

P1180388

P1180389

P1180390

P1180392

P1180393

 

P1180399

P1180400

P1180403

 

P1180559

P1180560

P1180565

P1180567

 

P1180539

P1180545

P1180546

P1180547

P1180548

 

P1180512

P1180519

P1180523

P1180524

 

P1180498

P1180502

P1180504

P1180506

 

P1180475

P1180476

P1180478

P1180480

P1180483

 

P1180443

P1180444

P1180446

P1180447

P1180448

 

P1180458

P1180459

P1180465

P1180467

P1180469

P1180549

 

 

Posté par fbuck à 05:10 - Commentaires [3] - Permalien [#]


08 juillet 2017

Huarraz et ses environs - laguna 69, le glacier Pastoruri et la pampa peruvienne

 

Hola,

Apres m etre pose sur Cuahraz, j ai entrepris une boucle autour de la cordillere blanche me permettant de cotoyer les plus hauts sommets du Perou (sommets a plus de 6000 m) et pour ma part faire des cols a plus de 4700 m d altitude.. Je n ai eu aucun mal a depasser mon plus haut col effectue au Tibet il y a 5 ans en approchant les 4900 m d altitude avec toot s. Cette boucle de 3 jours autour de Hualcan et Huascaran permet de donner une vue magnifique sur la Cordillere mais aussi sur des lagunes, des descentes vertigineuses et le beau lac de Llanganuco...Certes, ca se merite..d autant plus que sur les 220 km realises et les 6000 m de deniveles positifs plus de la moitie a ete realisee sur piste plus ou moins defoncee..j ai pu me rendre compte de la vie difficile des peruviens vivant a haute altitude dans les villages de Chacas et Yanama mais aussi apprecier une certaine tranquilite qui me manquait par rapport a la plupart des villes traversees. Je suis parti sur un rytme sportif sur cette boucle de 3 jours car j avais tres peu d affaires avec moi, ce qui m a oblige a faire des etapes longues et des cols a une belle allure..aussi je me suis balade sans les vertes demoiselles laissees volontairement a Cuahraz dans la pension...Je garde d ailleurs un mauvais souvenir de celle-ci tant par l acceuil et la crainte de ne pas retrouver mes affaires car je suis tombe sur deux señoritas vraiment pas cool, peu cooperantes...d ailleurs, sur la moitie des peruviens rencontres et en fonction des lieux, il est dur d avoir un sourire ou un bonjour . Aussi, dans les villages ou je me suis pose, j ai pu me mettre en spectacle et avoir la recette pour avoir un sourire.  N ayant aucun objectif de conquerir la plus belle fille des villages traverses, je me suis balade avec mon calecon de cycliste remboure, bien remonte et troue laissant apparaitre quelques petits carres blancs de mes fesses, mon t-shirt de cycliste delave et estampille dans le dos franck (merci Nordine pour le cadeau), des chaussettes sans elastiques + un nez bien bronze, une calvicie avancee et des yeux entoures de rides tigrees de Francky.Bingo..Tout le monde se marre du gringo..sans exagerer, je me demamde si je ne vais pas porte un nez de clown et des cotillons pour qu ils fassent un peu moins la gueule meme si je rencontre bien evidemment des gens charmants..

Depuis quelques jours j ai cotoye d autres cyclistes...L occasion de partager des bons plans sur les routes empruntees et les bonnes adresses de campement ou hostels..J ai revu Charles avec qui j avais partage un peu temps a Kuelap...un petit clin d oeil a cet aventurier qui a entrepris la meme boucle que moi avec un hub casse de son velo (partie centrale de la roue qui maintient les rayons) l obligeant a pousser sa monture, et demonter sa chaine lors des descentes...

Apres avoir offert une patisserie aux señoritas lors de mon retour sur Cahraz (soulage de retrouver mes vertes demoiselles), j ai repris la route vers Huarraz ou j ai retrouve mes compagnons canadiens lors de la visite de la laguna 69 programmee pour ma journee de repos. Cette lagune est une des 400 lagunes que l on trouve dans le parc d Huascaran, consideree comme reserve de la biosphere par l Unesco et classe Patrimoine Naturel de l Humanite.

Huarraz est une ville tres touristique ou de nombreuses randonnees, expeditions d alpinisme.. sont possibles. J y resterai que deux nuits en raison des periples a velo dans le parc..j y gouterai par contre ma deuxieme biere artisanale (La Sierra de los Andes).

j ai poursuivi ma route vers le Glacier Pastoruri qui fait parti des interets touristiques proposes par les agences d Huarraz---pas mecontent de l avoir fait avec toot s car la piste empruntee (legerement cabossee) est magnifique..J ai pu y voir des Puya Raimondi qui poussent a plus de 3800 mètres au-dessus du niveau de la mer, l'une des plus étonnantes plantes du Pérou et devenu l'une des plantes les plus rares au monde. Au Pérou, sa floraison se produit en mai et la plante se couvre de plus de dix mille fleurs blanches et de millions de semences.

J ai progresse vers une vallée entourée de montagnes enneigées et avec l’habitat de populations Andines vivant de l’élevage, on y voit de nombreuses maisons de pierre aux toits et d’enclos en paille. Au hasard d’un vallon, on voit un berger surveiller ses vaches et ses chevaux en totale liberté. Dans la « Pampa Pumas » une zone ou vivent encore des pumas dans ce parc naturel de Huascaran, un arrêt m amène à une source naturelle d’eau gazeuse (un trou d’1m de large).Impressionnant. Puis apres hesitation je decide de pousser mon lieu de campement au parking du depart du trek pour le glacier...Bien, mais les deux derniers km realises sous une pluie verglacante ont ete un supplice pour atteindre les 4900 m d altitude. Arrive vers 18h, deux femmes sont seules sur le site..Je m en doutais um peu en ayant vu les derniers bus descendre et ramenant le personnel du glacier. Bref, pas de bouffe et me voila a camper a 4900 m..Profitant du desert humain, je plante ma tente devant la rangee de kiosques fermes..avec l obligation de partir avant 7h le lendemain...Gla gla..Le temps pour faire la visite  du glacier le lendemain matin est a la neige..J attendrai jusqu a 8h30 pour manger de l avoine melangee a l eau chaude,boire du mate de coca et me rendre sur le glacier avec 4 couches de vetements et une neige qui m a bien fouette le visage...La randonnee d une petite heure m a amene au glacier. Celui-ci, bien qu’aillant réduit considérablement ces dernières années, et très impressionnant, avec une petite lagune, surplombée par des parois abruptes. Le haut du glacier se trouve à 5240m d’altitude. Il est un des nombeux exemples du changement climatique, les experts considerent qu il disparaitra dans les dix annees a venir..

Apres  le glacier la journee fut compliquee avec deux cols a 4830 m et 4875 m sur une piste de qualite moyenne me faisant progresser lentement et en prime un eboulement m obligeant a enlever les vertes demoiselles et porter toots sur 20 metres sans savoir si derriere je pourrai continuer la route.  Celle-ci s est toutefois poursuivie mais malheureusement avec le mauvais temps et une descente frigorifiante de 4900 m a 3600 m sur plus de 30 km avec un melange pluie/neige.. J en ai pleure a l arrivee sur le village de Huallanca.. 

Pour le reste du parcours, j ai eu une alternance de sections de route avec peu de visibilite sur les paysages, une journee de pluie rendant une piste tres glissante et dangereuse en descente (un automobiliste en a fait les frais en tombant dans la riviere 50 m plus bas) mais aussi des passages dans des villes affreuses comme Amarillis, ville tres bruyante et poussiereuse, la Oroya (capitale siderurgique du Perou) et egalement apres avoir franchi un col un 4400 m la ville de Cerro de Pasco. Cette ville s'est développée grâce à la mine et autour d'elle, formant ainsi une immense carrière à ciel ouvert qui s'étend sur 2 km et atteint près de 400 mètres de profondeur. Sa situation en fait un lieu de vie parmi les plus hauts du monde, certainement la ville de plus de 50 000 habitants la plus haute de la planète, perchée à un peu plus de 4 330 mètres d'altitude...

 

Generalement je ne fait que passer rapidement dans ces villes et je me pose dans des petits villages comme celui au joli nom de La Quinoa. On n y croise plus de vaches et de moutons que d habitants...D ailleurs, et ce malgre l accord d un policier, j ai pose ma tente sur le chemin emprunte par la plupart du betail rentrant au village pour la traite ou passer la nuit dans les etables..Pas toujours facile de trouver un campement, j essaie generalement d etre pres du village ou au coeur de celui-ci pour pouvoir me ravitailler en pain et en fromage,  et acheter des petits plaisirs comme du riz au lait, des pommes de terres fourrees aux oeufs, trouver de l eau ou de la biere et eventuellement un petit restaurant pour le soir..Parlant bouffe, les affiches ci-dessous resument a elles seules les principaux plats proposes dans les restaurants sur les routes...

 

P1180040P1180007P1170925

Quelques definitions ..

Le chicharron, tres frequent est réalisé à partir de couenne de porc plongée dans de l’huile bouillante. La peau de cochon, une fois revenue, est dorée et croustillante. Comme une grosse chips. burk!

A noter que le chicharrón se décline en différentes variantes tels que le Chicharrón de canard, de poulet ou encore de poisson.

La trucha  - la truite..Mon plat principal..Elles sont toutes petites ¿

Pollo - Le poulet, le plus populaire..Des camions contenant des centaines de caisses de poulets entasses venant de Lima me doublent ¡

Caldo de Gallina : Le petit dejeuner prefere des peruviens :bouillon de poule a la peruvienne avec des pates et un oeuf...

Picante de Cuy : ragout epice de cochon d Inde

bref des plats tres riches generalement accompagnes d une soupe maison, et d un jus de fruit...Bon appetit..

Autres points marquants de ces derniers jours :

Apres le col a proximite de Cerro de Pasco, un peu plus de 200 m de deniveles negatifs, je me suis trouve face a la pampa peruvienne..Impressionnant ce passage sur un horizon qui tend vers l infini avec des espaces desertiques a plus de 4200 m d altitude...C est a la fois jouissif et stressant de rouler sur ces grandes etendues balayees par le vent, ou seule une route fait tache sur ces beaux paysages..Toutefois en progressant et notamment en longeant la reserve naturelle de Junin et le lac Chinchaycocha, on n y croise des petits villages, des fermes isolees qui vendent du fromage et de la maca (plante tubereuse qui pousse dans les Andes a plus de 3500 m que j ai pu teste en jus et avec du lait), des parcelles delimitees par des murs de pierre et surtout on croise beaucoup de lamas. Cette diversite de paysages fait la richesse du Perou, qui peuvent etre tres mineraux, tres verdoyants, encaisses avec des beaux canyons ou tres cultives comme ces deux derniers jours en longeant le fleuve Mauraco. J ai rejoint aujourd hui Huancayo par une route tres frequentee par de gros camions, mais aussi avec des anes presents au bord des routes attendant leurs chargements de pommes de terre, mais.., des petites chapelles, des stations de lavage avec leurs m3 d eau rejetes sur le parking ou la route en guise de visibilite pour les utilisateurs..beaucoup d attractions mais aussi de prudence car ca roule tres vite...

J ai fait plus de 2300 km au Perou..En arrivant quelques km avant Huancayo, toot s a malheureusement connu un petit incident technique avec la jante avant fissuree  ..Je suis deja a 3 paires de freins changees. J ai passe une bonne partie de l apres-midi a trouver un magasin ..Ce n est qu apres m etre fait balader a droite et a gauche dans toute la ville que j ai trouve non pas un mais plus d une dizaine de magasins...Le Perou, ca peut etre tres complexe mais aussi tres simple...

Je me dirige tout doucement vers Cusco ou je donnerai les prochaines nouvelles. Au programme, un trek qui m amenera au Machu Pichu....En attendant encore quelques cols, pistes et autres petites aventures..J ai le moral au beau fixe et un taux de globules rouges qui pourrait vraisemblablement me faire monter sur les marches du podium d un ultra-trail (dans ma categorie veterans bien evidemment :) 

Petit rappel de mon adresse email : franck.buckman@gmail.com - N hesitez pas a me donner de vos nouvelles, cela me fera tres plaisir...

Hasta luego.

Francky, toot s et ses vertes demoiselles ou le Gringo...

ps : desole pour les doublons de photos...

P1170468


P1170468

 


 

P1170473

P1170478

P1170482

P1170484

P1170487

P1170488

P1170491

P1170492

 

P1170498

P1170491

P1170492

P1170493

 

P1170495

 

P1170499

P1170501

P1170502

P1170504

 

P1170509

P1170510

P1170511

P1170512

P1170514

P1170519

P1170521

P1170522

P1170524

P1170526

 

P1170527

P1170529

P1170531

P1170534

P1170535

P1170604

P1170607

P1170609

P1170610

P1170611

 

P1170580

P1170581

P1170582

P1170584

P1170588

P1170522

P1170529

P1170539

P1170541

P1170543

 

 

P1170513

P1170544

P1170548

P1170549

P1170559

P1170573

P1170574

P1170576

P1170577

P1170578

P1170550

P1170551

P1170554

P1170555

P1170556

 

P1170616

P1170617

P1170618

P1170619

P1170622

P1170654

P1170656

P1170657

P1170658

P1170660

 

 

 

P1170664

 

 

 

 

 

P1170672

P1170674

P1170679

P1170680

 

P1170639

P1170641

P1170643

P1170646

P1170654

 

P1170627

P1170630

P1170632

P1170637

P1170638

 

 

 

 

 

P1170683

P1170687

P1170691

P1170694

P1170696

 

P1170172

P1170184

P1170186

 

P1170189

P1170192

P1170228

P1170230

P1170232

P1170233

P1170234

P1170322

P1170324

P1170326

P1170327

P1170328

 

P1170309

P1170310

P1170313

P1170315

P1170316

 

 

 

 

P1170513

P1170544

P1170548

P1170549

P1170559

P1170573

P1170574

 

 

 

P1170550

P1170551

P1170554

 

P1170556

 

 

 

 

 

P1170622

 

P1170656

P1170657

P1170658

P1170660

 

 

 

P1170664

P1170666

P1170668

P1170671

P1170672

P1170671

P1170672

P1170674

P1170679

P1170680

 

P1170639

P1170641

P1170643

P1170646

 

 

 

P1170630

P1170632

P1170637

P1170638

 

 

 

 

 

P1170683

P1170687

P1170691

P1170694

P1170696

 

P1170906

P1170907

P1170909

P1170913

P1170916

 

 

P1170643

P1170646

P1170649

P1170652

 

 

 

P1170892

P1170900

P1170902

P1170903

P1160979

P1160981

P1160984

P1160987

P1160988

 

 

P1170876

P1170877

P1170878

P1170880

P1170881

 

P1170890

 

P1170900

P1170902

P1170903

P1170865

P1170868

P1170869

P1170871

P1170872

 

P1170849

P1170853

P1170854

P1170855

 

P1170828

P1170830

P1170831

P1170834

P1170838

P1170856

 

 

P1170815

P1170817

P1170819

P1170821

P1170822

 

P1170799

P1170801

P1170802

P1170805

P1170806

 

P1170779

P1170780

P1170783

P1170787

P1170791

 

P1170763

P1170764

P1170765

P1170768

P1170775

 

P1170747

P1170748

P1170749

P1170751

P1170752

 

P1170718

P1170722

P1170724

P1170730

P1170731

 

P1170695

P1170697

P1170699

P1170700

P1170701

 

P1170666

P1170677

P1170679

P1170754

P1170755

 

P1170571

P1170573

P1170576

 

 

  

 

P1170858

P1170859

P1170860

P1170862

P1170863

 

P1170842

P1170844

P1170845

P1170847

P1170851

 

P1170823

P1170824

P1170825

P1170828

P1170829

 

P1170805

P1170809

P1170810

P1170811

P1170813

 

P1170794

P1170797

P1170799

P1170800

 

P1170769

P1170770

P1170773

P1170775

P1170778

P1170803

 

 

P1170753

 

 

P1170755

P1170756

P1170757

P1170758

 

P1170741

P1170742

P1170744

P1170745

P1170746

 

P1170734

P1170735

P1170736

P1170738

P1170740

 

P1170712

P1170713

P1170714

P1170715

P1170716

 

P1170704

P1170705

P1170706

P1170707

P1170710

 

 

P1170681

P1170687

P1170691

P1170693

P1170694

 

 

P1180048

P1180050

P1180051

P1180052

P1180053

P1180037

 

P1180042

P1180045

P1180047

P1180023

P1180024

P1180026

P1180027

P1180028

 

P1180008

P1180009

P1180010

P1180011

P1180012

P1170989

P1170990

P1170991

P1170995

P1170997

 

P1170974

P1170976

P1170977

P1170978

P1170983

P1170955

P1170956

P1170958

P1170959

P1170961

P1170941

P1170944

P1170945

P1170947

P1170949

P1170924

 

P1170926

P1170927

P1170929

 

 

 

P1180056

P1180059

P1180061

P1180063

 

P1180029

P1180031

P1180032

P1180034

P1180035

 

P1180014

P1180015

P1180017

P1180019

P1180020

P1180001

P1180003

P1180004

P1180006

 

 

P1170978

P1170981

P1170982

P1170984

P1170985

P1170964

P1170965

P1170969

P1170971

P1170973

 

P1170950

P1170951

P1170952

P1170953

P1170954

 

P1170932

P1170933

P1170937

P1170938

P1170939

P1170926

 

P1180055

P1170927

Posté par fbuck à 03:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juin 2017

ROUTE VERS LA CORDILLERE BLANCHE ET CARAZ

 

Hola,

Apres une journee de repos bien meritee a Cajarmarca, j ai repris la route vers Cajabamba..Longue etape de 125 km et plus de 2 000 m de deniveles. Avec la prise d altitude, j ai maintenant des panoramas exeptionnels…Les temperatures sont aussi plus froides…J ai demarre la journee vers Cajabamba avec 3 petits degres le matin……Le soleil me rechauffe vite mais la petite micropolaire est desormais portee ainsi que le colant pour demarrer la journee. Sur la route, je croise des champs de ponme de terre, mais, ble… les nombreuses fermes croisees ont aussi des moutons dont des vieilles dames assisent au bord des routes tissent la laine, des cochons, des coqs poules et des vaches qui vagabondent……les terres ocres du secteur font l objet de fabrication de briques qui sont utilisees localement pour les maisons..

Beaucoup de facades de maisons possedent malheureusement des annonces politiques pour les candidats qui ont postules a la derniere presidence. Belle pollution visuelle qui fait perdre le charme des petits villages et hameaux traverses..

Sur les marches couverts et les rues voisines des villages/villes ou je me pose, il est devenu courant et obsessionnel de trouver du jus de quinoa, des ceviches – le plat national du Perou  (Poisson ou fruits de mer ou mixte, crus et marinés dans du citron vert (qui les cuit) avec des herbes et du piment, servi avec des oignons, patates douces et maïs - un REGAL) mais egalement pour mon quatre heures, du riz au lait. J ai pu gouter pour une deuxieme fois au pisco sour (Cocktail mousseux à base de pisco (marc de raisin), citron vert, sucre et blanc d'œuf)

La petite etape pour rejoindre depuis Cajabamba la lagune de Sausacocha et Huamachuco fut egalement difficile car caracterisee par la presence de vent assez fort et des pourcentages de cote importants ..c est un premier lac d altitude que j ai trouve sur mon chemin aupres d un col a 3300 m. Je prends la premiere pension qui se presente a l entre de la ville qui se fera dans un nuage de poussieres car l asphalte est souvent peu present dans les hautes altitudes hormis quelques rues. On me demande 3 euros mais la porte ne ferme pas a cle et la douche est glaciale. Heureusement je pourrai beneficier de la cour interieure pour nettoyer toot s qui a accumule beaucoup de crasse depuis quelques jours…. Apres une visite sommaire de la ville et etre booste au jus de quinoa,je me suis attaque le lendemain matin au 1er col peruvien a plus de 4000 m avec au passage une vue sur une mine d or et d argent gigantesque. J y apercevrai egalement mes premiers lamas traversant paisiblement la route pour me rendre au col. La destination finale, apres 18 km de grimpette est un village minier au nom de Quirulvica que j aurai beaucoup de difficultes a prononcer aux curieux me demandant mon chemin…Le village n est pas specialement joli. Perche a 3800 m d altitude, je suis admiratif du courage des gens et en particulier des enfants qui jouent dans un froid de canard alors que j accumule deux polaires. 3 petites filles me demandent de les accompagner dans une ruelle car elles ont peur des chiens. Elles me regardent avec des yeux magnifiques tout en chuchotant vraisemblablement sur ma calvicie. Je suis surpris par leurs mains bleutees et joues boursoufflees, qui temoignent de la rudesse du climat lie a l altitude. Apres quelques paysages taches par des activites minieres mais les rendant a la fois beaux et affreux, une belle descente matinale succedee de montees et descentes m a amenee a Cachicadan, village thermal ou je profiterai du minimum (un peu de restauration et de petits achats de bouffe), d un match de foot avec de la musique a fond. Je ne me laisserai pas seduire pas les thermes dont je ne suis pas grand amateur. De plus, apres mon pantalon impermeable, j ai perdu mon slip de bain a Cajamarca (dommage car tres pratique lorsque vous pedalez). Enfin, dans ce village, j ai pu constater et generaliser le fait que les peruviens ne cuissent generalement peu leurs frites auxquelles je me laisse de temps en temps tenter avec de la mayonnaise pour remplacer le riz,les oeufs et le poissons..Elles baignent dans l huile et ils adorent ca… Elles sont servies generalement avec du poulet frit ou hambergers...Je suis certain qu une baraque a frites chti aurait du succes dans ces vallees perdues du Perou..

A partir de Cachicadan, adieu l asphalte ! j ai pu m offrir 50 km de piste avec des cotes aux pourcentages frolant les 14 % sur certaines sections..Je me suis prepare psychologiquement mais de temps en temps Francky ne pouvait s empecher de crier “Ca me broute “ lorsqu il etait amene a pousser le velo. Ce n est qu a partir de Mollipata ou je camperai sur un spot de bivouac magnifique que l asphalte reapparaitra…J y rencontrerai Lothar et Debbie partis de chez eux au Canada (Colombie Britanique) depuis plus de deux ans, non loin de Port Rupper. J ai pu visiter cette ville avec mon pote Stephane il y a deux ans lors de notre periple a velo Calgary – Vancouver. Ils ont deja plus de 25 000 km au compteur et voyagent en velo couches …Respect ! 

Depuis ce camping commun, nous nous croisons, retrouvons et j ai pu ainsi pedaler ces 4 derniers jours en leur compagnie jusqu a Caraz… apres une soirée riche en partage de voyages, quelques bieres, un bon plat de spaghettis , j ai poursuivi ma route le lendemain matin vers Pallasca par une descente vertigineuse dans un canyon et une remontee spectaculaire en lacets qui pourraient envier tous les cyclistes amoureux de ceux de l Alpe d Huez. Je prendrai l apres-midi pour me reposer alors que mes compagnons canadiens poursuivront la route vers le village quelques km plus loin…Nous n avons pas le meme rythme tant sur le sommeil, la bouffe, notre vitesse et nos envies mais nous nous adaptons sur ces quelques etapes communes et avons surtout beaucoup de points en commun sur nos projets cyclotouristiques.  

A Pallasca je profiterai d une fete patronale avec des orchestres, des stands de bouffe, des marchands de glace- Bonne ambiance mais j ai du fuir la place centrale le soir car victime de nombreux soulards, certes curieux de ma presence mais aussi un peu pesant sous l action de l alcool. Je partagerai la soiree avec un couple de colombiens, egalement en velo, qui entre plusieurs etapes vendent des petits porte-clefs dont l un d eux fera mon souvenir du Perou (petit lama blanc). Je complete ainsi ma liste de souvenirs : un petit porte-monnaie en Equateur achete au lac Quilotoa et un poncho offert par l epouse de Matthias en Colombie. 

Les paysages partages avec Lothar et Debbie depuis une petite semaine ont ete de toute beaute…Le debut de semaine a ete difficile avec de nouveau de la piste et des montagnes russes jusqu au village de Tauca possedant une magnifique place et une tres belle eglise…J ai connu malheureusement ma deuxieme soiree et nuit de frequentation abusive des toilettes suite a des copieux repas partages avec mes compagnons canadiens dans la journee auxquels je ne suis pas habitue ..Le lendemain, fort heureusement et malgre les 80 km parcourus jusqu au hameau de Chiquiqara, ce fut une journee de repos car nous avons devale 2900 m de deniveles negatifs dans des paysages a couper le soufle, dont certains fortement modifies par des activites minieres apportant tout un florilege de couleurs et de desordres sur les roches et minerais exploites. Nous croisons aussi beaucoup de scenes de vie, des ambiances festives et laborieuses, des nuages de fumees tres odorantes issues de feu de vegetations ou cultures sechees dans les villages traverses. Ces petites choses nous font vite oublier les quelques difficultes liees aux grimpettes et etouffent les quelques "ca me broute" de Francky. Notre chemin s est poursuivi le long du canyon de la riviere Santa aux parois arides et aux multiples teintes d ocre avec une remontee magnifique sur le village Huallanca…pour terminer nous nous sommes rendus jusqu a Caraz via le cañon del Pato (canyon du canard) avec une succession d une trentaine de tunnels dans la partie la plus etroite du canyon et dans laquelle il n est pas preferable de rencontrer un bus ou un camion. Sur Caraz, j ai profite d une belle randonnee avec Lothar pour nous rendre sur la lagune Paron situee a 4200 m dont les photos ci-dessous evitent tout commentaire.

Apres avoir pris matinalement un taxi collectif ou l on vous entasse comme du betail, une randonnee d une petite trentaine de km et 1600 m de deniveles nous a amene sur cette cette lagune aux eaux turquoises captivantes, une des plus grandes du secteur de la cordillere blanche..Faute de temps, nous avons par chance pu faire le retour avec un taxi partage avec trois autres colombiens ainsi qu une biere qui a tourne dans le collectivo pour nous consoler des 30 km d une piste completement defoncee (plus d 1h30 de secousses)... 

Le rechauffement climatique s affirme au Perou sur les cols et glaciers a plus de 4000 m et les lagunes avoisinantes.   les temperatures sont aujourd hui rarement negatives en haut des cols, alors qu avant elles l etaient beaucoup frequemment. La fonte des glaces pourrait avoir de graves consequences au Perou, car en saison seche (de juin a septembre), l’eau des villes vient pour beaucoup des glaciers. Avec la fonte de ceux-ci, les Peruviens seront amenes à puiser encore plus dans les nappes phreatiques fossiles qui se trouvent en sous sol dans le desert cotier, et celles-ci risquent de s assecher rapidement. 

Je passerai ma derniere soiree avec mes compagnons canadiens et Sebastien (autre cycliste belge passionnant) dans une pizzeria. Sebastien part vers le Nord, alors que Debbie et Lothar vont rester quelques jours a Caraz pour randonner

Pour ma part, direction Cuahraz*, ville ou j ecris ce post et aussi de laquelle je vais entreprendre en fin de semaine une boucle difficile de 3 jours  autour de la Cordillere blanche. Je vais laisser les vertes demoiselles a l hospetaje et charger au minimum toots. Je profite aussi de ma courte etape pour me reposer, faire mon linge, manger une delicieuse glace sur la belle place des armes et couper le peu de cheveux qui me restent. 

*Pour me rendre a Carhuaz, j ai traverse Yungay : cette ville est tristement celebre car elle fut rayee de la carte en quelques minutes. Le 31 mai 1970, un seisme de 7.8 sur l echelle de Richter a provoque la chute d un enorme bloc de glace du pic nord du Huascaran, ce qui a produit une gigantesque avalanche de boue et de granite qui a enseveli la ville et ses 18 000 habitants. Les quelques rares survivants furent ceux qui etaient en hauteur pres de l eglise. Ce seisme a aussi detruit la majeure partie de la ville de Huaraz 55km plus au Sud ou je me trouverai dans quelques jours.

Des nouvelles dans les 10 prochains jours...

Hasta Luego..ET BEL ETE

Francky, toot s et ses vertes demoiselles

 

 

P1170003

P1170007

P1170008

P1170005

P1170013

P1170007

P1170002

 

 

P1160949

P1160954

P1160964

P1160965

P1160968

P1160854

P1160961

P1160962

P1160967

P1160975

 

P1170032

P1170033

P1170034

P1170039

P1170042

 

P1170050

P1170053

P1170058

P1170060

P1170061

P1170075

P1170078

P1170080

P1170082

P1170087

 

P1170093

P1170102

P1170103

P1170104

P1170105

P1170129

P1170131

P1170134

P1170136

P1170138

 

 

P1170199

P1170200

P1170203

P1170206

P1170209

 

P1170217

P1170221

P1170223

P1170224

P1170227

 

P1170240

P1170243

P1170246

P1170248

P1170256

P1170253

P1170255

P1170258

P1170259

P1170264

 

 

P1170275

P1170276

P1170277

P1170280

P1170282

P1170281

P1170284

P1170285

P1170286

P1170287

 

P1170287

P1170291

P1170293

P1170294

P1170295

 

P1170318

P1170321

P1170322

P1170325

P1170330

P1160990

P1160991

P1160994

P1160998

P1160999

 

P1170014

P1170016

P1170018

P1170023

P1170025

P1170043

P1170046

P1170047

P1170049

P1170052

P1170063

P1170067

P1170071

P1170074

P1170075

 

P1170108

P1170110

P1170112

P1170113

P1170114

 

P1170140

P1170142

P1170145

P1170146

P1170148

P1170159

P1170163

P1170164

P1170165

P1170166

P1170175

P1170176

P1170180

P1170181

P1170182

P1170191

P1170193

P1170194

P1170195

P1170197

 

P1170212

P1170140

P1170142

P1170213

P1170224

P1170238

P1170213

P1170215

P1170217

P1170219

 

P1170235

P1170236

P1170237

P1170238

P1170239

 

P1170266

P1170269

P1170271

P1170272

P1170273

 

P1170330

P1170332

P1170333

P1170334

P1170335

P1170289

P1170290

P1170298

P1170302

P1170307

 

 

P1160981

P1160984

P1160987

P1160988

 

 

P1170002

P1170003

P1170006

P1170010

P1170013

 

P1170089

P1170091

P1170092

P1170094

P1170097

 

P1170119

P1170121

P1170122

P1170125

P1170127

 

P1170146

P1170150

P1170153

P1170155

P1170158

P1170167

P1170168

P1170169

P1170170

P1170172

P1170184

P1170186

P1170187

P1170189

P1170192

P1170228

P1170230

P1170232

P1170233

P1170234

P1170322

P1170324

P1170325

P1170331

P1170340

P1170342

P1170348

P1170326

P1170327

P1170328

 

P1170309

P1170310

P1170313

P1170315

P1170316

 

P1170351

P1170355

P1170357

P1170361

P1170363

P1170328

P1170367

P1170369

P1170377

P1170378

P1170380

P1170381

P1170388

P1170391

P1170392

P1170393

P1170395

P1170396

P1170399

P1170401

P1170409

P1170410

P1170411

P1170415

P1170435

 

P1170460

P1170461

P1170468

P1170469

P1170473

 

P1170449

P1170452

P1170453

P1170456

P1170457

P1170433

P1170436

P1170439

P1170445

P1170446

 

P1170428

P1170430

P1170431

P1170432

P1170433

 

P1170415

P1170417

P1170418

P1170421

P1170423

 

Posté par fbuck à 23:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]