Francky goes to South America by bike

25 mai 2017

Marche de Saquilizi, la lagune de Quilotoa et mon entree en Amazonie

Hola,

Apres avoir quitte Quito tres tot et dans un itineraire qui ma foi ne m a pas decu, j ai ete soulage de sortir sans trop de difficultes de la ville meme si je me suis retrouve plusieurs fois a pousser le velo pour rejoindre l avenue principale que j ai suivi pendant plus de 15 km avant de rejoindre la panamericaine. C est ensuite 40 km de montee pour atteindre 3700 m d altitude que j ai parcouru une trois voies avec en toile de fond notamment les deux volcans cotopaxi et l illiniza Nord...Les vallees sont tres vertes sur cette avenue des volcans et c est un regal de la parcourir au rythme de 8 a 10 km/h. Les 30 derniers km de descente pour rejoindre Latagunga ont ete une delivrance par rapport au froid, au stress, le bruit et le traffic...et aussi pour toot s car j en ai profite pour utiliser son grand plateau. Les efforts realises pour faire l ascension du Pichincha, sa descente en courant (le trail me manque) et ceux de la journee m ont donne un coup de masse le soir...heureusement j ai pu faire une bonne nuit reparatrice et me reveiller un peu plus tard que la normale - 6h - pour me rendre au marche de Saquilizi. J ai largement prefere ce marche a celui d Otavalo, tant de par sa diversite, sa richesse en fruits et legumes que la bouffe qu on peut y trouver. J ai pu y acheter notamment du chocolat vendu en vrac. Il est egalement beaucoup plus traditionnel au regard des differentes populations ethniques qui le frequente..Les femmes sont tres coquettes avec leur chapeau, leurs bas blancs et jupes a mi-hauteur et qui sont um peu plus petites que moi...Sans transition, j ai ensuite pris un bus pour me rendre a la lagune de Quilotoa dont j ai fait le tour aux pas de course pour ne pas rater le bus du retour...La route qui nous y emmene, plus de 2h30, est magnifique et aussi sujette a y expluser votre repas du marche.. une fois arrive au village Quilotoa, le panorama est a couper le souffle. L ancien volcan Quilotoa situé au sud de la Cordillère Occidentale s’est transformé en une sublime lagune aux couleurs enchanteresses. 

Mon depart de Latacunga s est ensuite fait tardivement et pour cause je pensais qu en partant vers l amazonie la route serait un peu plus plate. Sur les 60 kms parcourus pour rejoindre Banos, seuls les 25 derniers ont ete en descente..avec notamment une riviere encaissee et des flancs de montagne a la vegetation luxuriante…magnifique..Banos est une ville tres touristique notamment pour le thermalisme, les sports extremes (jumping, canoe en eaux vives, tyrolienne…). Je m interesserai pour ma part a la route des cascades qui est celle qui m amenera a Puyo…Cette route de 25 km est parsemee de cascades que je decouvrirai malheureusement pour les 2/3 sous la pluie …Sur Banos, j ai pu  apercevoir le volcan actif Tungurahuan en montant au principal belvedere de la ville et gouter sur le retour une nouvelle fois au jus de canne a sucre que l on trouve partout dans le secteur.

La route entre Banos et Puyo s est egalement faite sous la pluie avec en accompagnement le chant des oiseaux car cette route m amene aux portes de l Amazonie..La fraicheur accompagnant la pluie, l humidite, et cette ambiance tropicale sont tres agreables a velo..tant que le vent et le froid ne sont pas de la partie…Arrive a Puyo, j ai pu faire connaissance de Chris (connaissant egalement Piet qui m a accueilli pendant un mois en volontariat). Cet americain et sa femme equatorienne ont egalement ouverts un parc ethno-botanique permettant de connaitre les communautes indigenes et l utilisation des plantes medicinales…Je n ai malheureusement pas pu visiter tout le parc et me suis contente de faire une partie de la randonnee proposee…Meme si je prends tres peu de temps pour me reposer une fois arrive sur mon lieu de destination, je ne peux malheureusement pas tout visiter les centres d interets ¡

De Puyo, direction Macas,etape que je devais couper en deux suite a une invitation d un personnel de l hotel de Banos qui m avait propose de renconter sa famille de la communaute Shuar. Sauf qu arrive chez lui, j ai rencontre son ex-femme qui m informa en fait qu il ne rentrerait que le lendemain matin...Aussi a 15h de l apres-midi je decidais de faire les 60 km restants pour rejoindre Macas...La pluie a eu le dessus et vers 18h j ai ete accueilli aimablement par une agricultrice qui m a laissee m installer dans son hangar pour la nuit...J ai rejoint Macas tot dans la matinee pour m y reposer, me secher,changer mes freins et boire du morecho, boisson au lait chaud avec du mais cuit que je bois depuis quelques jours. J ai pu faire egalement le belvedere de la ville, histoire de me donner quelques centaines de metres de deniveles en plus mais ou j y retrouve generalement que des beaux paysages et une ville vue du haut qui prend une tout autre allure. En prime j ai eu la surprise sur le chemin de scenes qu on ne voit generalement qu a la tele - la poursuite d une grenouille par un serpent et assister au spectacle desolant de sa deglution ..certes, je prefere cette scene a celle vue sur le bord de la route d un serpent vraisemblement heurte par une voiture et qui a encore trouve quelques efforts pour se recroqueviller pour se proteger...depuis j en ai vu beaucoup d autres en piteuse etat..    

De Macas, j ai fait une longue etape de 117 km et 1700 m de denivele (je suis heureux de vous donner les donnees car j ai recemment decouvert l application bikemap) en faisant les 70 premiers km en moins de 4h et les 45 derniers en 4 h...L amazonie est loin d etre plane ¡ Sur la route, de nombreuses maisons en bois, des petits magasins, des halls de sports demesures, des dizaines de bus qui me doublent et des infrastructures qui se mettent en place...

Il y a encore 3 ans la route n existait pas. J ai souvenir d avoir fait cette partie de l Amazonie 17 ans en arriere en la parcourant avec un petit avion ou nous avions atteri sur une partie d un terrain de football et avoir fait le reste du trajet en pirogue pour rejoindre la communaute shuar (dans le cadre d un projet d eco-tourisme d un stage de fin d etude d un copain). Les choses ont bien change...Je rencontre aussi sur la route des cultures de yucca, bananes, hibiscus, canne a sucre, tomates des arbres, de cacao dont les feves sechent sur le bord de la route mais egalement beaucoup de petits bassins ou on n y trouve un poisson d elevage tres frequent en Equateur : le Tilapia.J en mange de temps en temps mais ca ne nourrit pas un homme, c est plein d aretes..

Je croise aussi beaucoup de chiens qui me courent apres, des eboulements de terrain et des panneaux sur le bord des routes de prevention de la protection de la nature..Je suis agreablement surpris car je trouve peu de plastiques et autres dechets sur les sections roulees actuellement..Enfin, je croise un nombre important de fleurs et plantes dont je serai incapable de vous donner les noms tout comme les oiseaux..(a mon grand desespoir pour mes ex-collegues botanistes et ornithologues).

Je suis actuellement a Gualaquiza dans une residence dont la chambre coute 6 euros..Ca sent un peu le moisi et je dois descendre deux etages pour la douche et les toilettes..A ce prix la, on ne peut pas demander non plus le luxe. L etape de ce jour a confirme que l Amazonie c est aussi les montagnes russes avec 90 km et 2450 m de deniveles positifs….Il a plus sur les 10 derniers km qui fait que demain matin je repartirai une nouvelle fois avec les habits et les baskets trempes……un petit morecho au marche couvert de la ville et un jus de tomate des arbres m aident vite a relativiser ces petits desagrements…

Je rappelle que vous pouvez suivre ma progression sur mon blog (en haut a droite) en cliquant sur le lien.:

 Où suis-je ..????  Parcours de Francky, Toot's et ses vertes demoiselles

 Hasta Luego...Des nouvelles avant mon entree au Perou ¡

 

P1150994

P1150995

P1150996

P1150998

P1150999

P1150985

P1150987

P1150988

P1150989

P1150990

P1150980

P1150982

P1150983

P1150985

P1150987

P1150961

P1150963

P1150964

P1150966

P1150969

P1150948

P1150949

P1150951

P1150954

P1150958

P1150939

P1150940

P1150942

P1150943

P1150946

P1150786

P1150791

P1150793

P1150799

P1150844

P1150927

P1150848

P1150855

P1150862

P1150909

P1150930

P1150931

P1150935

P1150941

P1150850

P1150856

P1150857

P1150858

P1150863

P1150919

P1150922

P1150923

P1150925

P1150926

P1150864

P1150869

P1150872

P1150875

P1150876

P1150881

P1150887

P1150888

P1150889

P1150890

P1150891

P1150892

P1150893

P1150895

P1150897

P1150901

P1150902

P1150903

P1150905

P1150907

P1150914

P1150917

P1150919

P1150922

P1150883

P1150887

P1150888

P1150890

 

 

P1160006

P1160008

P1160025

P1160026

P1160027

P1160015

P1160016

P1160020

P1160021

P1160025

P1160029

P1160030

P1160034

P1160035

P1160038

P1160033

P1160036

P1160039

P1160044

P1160045

P1160047

P1160048

P1160049

P1160051

P1160052

P1160054

P1160055

P1160059

P1160060

P1160062

P1160066

P1160067

P1160072

P1160074

P1160075

P1160069

P1160070

P1160075

P1160079

P1160085

P1160089

P1160091

P1160095

P1160077

P1160078

 

P1160098

P1160100

P1160103

P1160105

P1160106

P1160107

P1160109

P1160111

P1160112

P1160114

P1160116

P1160117

P1160120

P1160121

P1160122

P1160198

 

P1160200

P1160201

P1160202

 

P1160165

P1160168

P1160173

P1160174

P1160175

P1160158

P1160161

P1160163

 

P1160164

P1160176

P1160125

P1160127

P1160130

P1160131

P1160133

 

P1160184

P1160187

P1160192

P1160193

P1160196

P1160213

P1160215

P1160217

P1160218

P1160219

P1160205

P1160208

P1160209

P1160210

P1160212

 

P1160184

P1160193

P1160199

P1160200

P1160201

P1160149

P1160150

P1160151

P1160152

P1160154

P1160134

P1160140

P1160145

P1160147

P1160148

P1160221

P1160225

P1160227

P1160228

P1160232

P1160091

P1160099

P1160102

P1160129

P1160130

P1160249

P1160250

P1160251

P1160252

P1160254

P1160242

P1160243

P1160244

P1160247

P1160248

P1160237

P1160238

P1160239

P1160240

P1160241

P1160232

P1160233

P1160234

P1160235

 

 

Posté par fbuck à 01:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]


17 mai 2017

Otavalo et depart vers Quito

 

 

Hola,

Quelques news depuis mon départ de ma deuxième experience de volontaire chez Piet, avec qui j’ai beaucoup appris et qui m’a motivé à poursuivre quelques expériences similaires en Amérique du Sud. Apres un dernier petit déjeuner copieux, direction Otavalo en passant par Ibarra…Piet a eu un peu de mal à imaginer que je puisse atteindre mon objectif…Il me fait savoir qu’ il y a un écart de 1200 m d’altitude entre El Limonal et Otavalo…sans prendre en compte toutes les bosses intermédiaires ..Apres un mois de repos, j’ai en effet un peu souffert.. des débuts de crampes avec vraisemblablement trop de sucre dans les mollets et effectivement des bosses, de la pluie et un temps sur la selle un peu trop long pour une reprise…Bref je suis arrivé juste à temps pour récupérer une chambre chez une connaissance de Piet qui me laissera en toute indépendance dans les lieux car elle habite un peu plus loin…Le lendemain matin, réveil très matinal après une bonne nuit pour me rendre au marché d Otavalo et plus particulièrement celui des animaux qui a lieu uniquement le samedi en plus du marche quotidien…Le fait d’y arriver tôt donne lieu à des scènes atypiques notamment le déchargement des cochons et des vaches…On rigole bien y compris les equatoriens….Les cochons qui se bagarrent, qui s’échappent...les propriétaires qui n’arrivent pas à retenir leur animaux super excites…bref le bien-être animal est un peu a mettre aux oubliettes lors du marché très anime…Concernant le marché aux légumes, fruits et viandes., tout est bien ordonne, colore, et en grande quantité comme tous les marches rencontres jusqu’ a maintenant. On peut y passer des heures à flâner.

Une petite étape m a ensuite conduit jusqu’ à Cayembe. Il a plu pratiquement tout le trajet aussi les 40 km parcourus ont été suffisants pour découvrir cette ville et ses spécialités comme des biscottes, plantains avec du fromage, humitas – pate de mais avec du fromage cuit à la vapeur ou encore des ceviches – soupe froide de poissons ou fruits de mer.

En discutant avec le patron de l’hôtel, il me fera savoir que Cayembe regorge d’activités malheureusement peu référencées dans les guides. Par principe j’essaie de négocier un ou deux dollars la nuit quand je juge un prix trop élevé et généralement j’écris automatiquement au guide du routard et lonely planet pour témoigner d’une bonne adresse et de bons services…J’attends pour ces derniers encore leur retour.. j’aurai comme d’habitude un samedi soir tranquille et reposant

Le lendemain matin grosse étape pour me rendre à Quito avec un peu d’appréhension mais qui sera vite dissipée car le dimanche le trafic s’est avéré moins dense. Au passage je me suis arrêté en plein milieu de notre planète à quelques km de Cayembe ou se trouve un musée à la latitude 0 degrés, site proche de la ligne équatoriale. C’est ensuite une alternance d’autoroutes à trois voies qui m’ont amenées à Quito puis une ancienne route pavée que j’ai grimpe avec deux vttistes…Quito, outre le fait que cette capitale soit très étendue, est aussi logée sur des flancs de montagne et se trouve à minima a 2850 m d’altitude. Il y a 17 ans j’ai pu visiter cette ville en compagnie de Petcho, un ancien copain de promo avec lequel au sein d’un petit groupe nous étions les cobayes pour faire de l’écotourisme en Amazonie. Je suis heureux aujourd hui d’avoir pu prendre le temps de parcourir cette belle ville en grande partie à pied mais aussi en bus pour en connaitre toute sa richesse comme le quartier colonial ou j’ai loge, la Mariscal et la Floresta. Je ne rentre pas dans le détail mais je me suis senti à l’aise et en securite.. Dommage que les après-midis ont été gâchés par des pluies d’orage.  Ce mardi, à défaut d’avoir pu faire une ascension organisée, notamment le Cotopaxi car interdite depuis 2015 pour des raisons de sécurité et aussi de trouver d’autres randonneurs dans une agence dans les prochains jours, j’ai entrepris l’ascension du Rucu Pichincha, grand gaillard de 4650 m..J’ai commencé au bas du téléphérique mon ascension car pas de chance celui-ci était en maintenance depuis ce lundi 15 mai et c’est donc par une chemin bien boueux que j’ai rejoint un premier belvédère a 4200 m...C’est donc seul et après plus de 1800 m de dénivelés, 13 km et 2h30 de marche que je suis parvenu au sommet avec un temps dégagé vers 11h..Cool, une vue imprenable sur Quito, les environs et notamment pendant une minute une vue sur le Cotopaxi enneige…Pour ce dernier, je prendrai la décision a Latacunga de visiter le parc et faire le refuge à 4500 m…

En résumé mes trois jours à Quito ont bien été charges…Demain direction Latacunga avec la sortie de la ville sur plus de 20 km environ, 30 km de montée et 30 km de descente.. Belle journée en perspective…Les prochaines nouvelles lorsque je serai dans la partie amazonienne de l’Equateur.Hasta Luego.

 

Francky, Toot s et ses vertes demoiselles

 

P1150574

P1150576

P1150577

P1150579

P1150581

P1150587

P1150590

P1150592

P1150595

P1150597

P1150599

P1150602

P1150603

P1150607

P1150611

P1150612

P1150615

P1150617

P1150620

P1150628

P1150631

P1150632

P1150633

P1150635

P1150637

P1150638

P1150640

P1150641

P1150642

P1150644

P1150646

P1150648

P1150650

P1150653

P1150655

P1150657

P1150659

P1150662

P1150664

P1150665

P1150666

P1150669

P1150672

P1150675

P1150676

P1150677

P1150680

P1150688

P1150682

20170509_120031

20170513_171234

20170513_171301

P1150716

P1150718

P1150693

P1150708

P1150711

P1150712

P1150715

20170514_063120

P1150696

P1150700

P1150701

P1150733

P1150734

P1150736

P1150738

P1150740

 

 

P1150837

P1150838

P1150841

P1150842

P1150843

P1150828

P1150829

P1150830

P1150833

P1150836

P1150819

P1150820

P1150823

P1150825

P1150826

P1150809

P1150812

P1150813

P1150816

P1150817

P1150798

P1150799

P1150802

P1150803

P1150806

P1150783

P1150786

P1150791

P1150795

P1150796

P1150772

P1150773

P1150778

P1150779

P1150782

P1150732

P1150735

P1150751

P1150756

P1150759

P1150719

P1150728

P1150744

P1150746

Posté par fbuck à 03:11 - Commentaires [5] - Permalien [#]

10 mai 2017

mes derniers jours au Bosque de la Paz

Slt,

 

Quelques dernieres photos de mon sejour au Bosque de la Paz ou je termine mon sejour a la fin de la semaine avant de reprendre la route pour Quito, et le reste de l Equateur..Durant ces derniers jours, j ai pu poursuivre mes differentes activites liees a la restauration ecologique du parc de bambous...

j ai notamment casser des termitieres, source de carbone...avoir des centaines de termites sur vos mains vous procurent toujours des sensations bizarres...detruire leur maison n est pas tres sympa mais ils rendent tellement un grand service a la nature..D ailleurs en activite complementaire et en prevention, nous avons egalement procede au traitement du bois avec du borax, sel mineral qui se forme naturellement et que je vous recommande fortement pour ces nombreuses qualite...

Autre petite astuce de Piet, la realisation du biol, amendement organique fait de crotins de cheval, de termitieres que francky a prealablement concasees, de graminees citronnees qui ont prealablement coupe mes avants-bras...Vous laissez macerer une cinquantaine de jours et vous obtenez un jus marron qui vous embestent quelques heures apres filtration de ce beau melange... efficace pour voir surgir de nombreuses pousses!!

Outre ces petits travaux, j ai continue a decouvrir tous les tresors du Bosque de la Paz...j ai pu torrefier et confectionner de la pate de cacao, recolter et cuisiner de la yucca,des patates douces, deguster avant les ecureuils quelques noix de macadamia, gouter l excellent fruit cherimole, des pistaches que nous avons recolter et planter et qui m ont donner la chia...car pas assez mures, mais aussi creer en cuisine des sauces d avocat avec les plantes et herbes locales accompagnees de citrons verts fraichement cueillis le matin, fait une overdose de jus de Gayave avec ces petits vers incrustes dans la chair rose dont certains echappent au hachoir (vraisemblableñent plus d un litre par jour sauf le jour ou Piet m a indique que je pouvais boire son vin chilien.), etc..

Mes travaux ont ete aussi accompagnes de quelques desagrements,outre comme j ai pu deja le signaler - fourmis et moustiques-  j ai pu me frotter aux fruits de Caryota mitis (palmiers queue de poisson) qui contiennent de l'acide oxalique et qui sont irritants par contact plus particulierement qd vous avez des dizaines de micro-coupures et des piqures qui pourrait faire croire a tout partenaire la nuit que je lance des signes amoureux avec un langage de mon corps en seduction. Ma main et mon bras gauche sont aussi quelque peu victimes d une utilisation abusive de la machette...N y voyait aucune mauvaise interpretation...bref c est le metier qui rentre et Piet n a jamais vu sur certaines parcelles son terrain aussi propre...

j ai fortement apprecie cette premiere experience en permaculture et restauration ecologique..je remercie vivement Piet, qui a beaucoup de courage, de patience et de motivation. Il n a pas forcement que des amis dans son projet...Les gens ne comprennent pas qu on puisse planter des arbres au mieux de tout arracher et cultiver (tout en laissant eroder et appauvrir les sols)..il y a de beaucoup d evenements qui le decouragent comme ces travaux de modification de profils de riviere sur son terrain pour un projet de piscine par exemple, toutes ces plantations le long de la riviere qui ont ete detruites suite a une crue importante liee aux problemes en amont de son terrain, les gens qui viendront voler son bois car actuellement et pour encore peu de temps le gaz est tres peu cher.. mais encore les ecureuils qui grignotent toutes ces noix de macadamia et les noix de coco et enfin Francky qui arrache ou coupe de sa main gauche avec sa machette incontrolable des jeunes arbres de yucca, plants de celeri et autres. ...

Je terminerai mon sejour par un accueil de 25 etudiants ce jeudi pour lesquels nous avons prevu petit-dejeuner, repas, conference et visite du parc..du pain sur la planche...Je rejoindrai en fin de semaine Otavallo et son marche, la capitale Quito ou je resterai quelques jours pour y realiser j espere l ascension d un volcan a proximite et parcourir l Amazonie..des news apres Quito.

Francky, toot s et ses vertes demoiselles

 

 

P1150393

P1150414

P1150415

P1150534

P1150538

P1150542

P1150544

P1150472

P1150488P1150247

P1150469

P1150508

P1150515

P1150445

P1150470

P1150525

P1150498

P1150501

P1150517

P1150449

P1150452

P1150456

P1150457

P1150461

P1150442

P1150453

P1150541

P1150554

P1150556

P1150548

P1150560

P1150564

P1150566

P1150572

P1150574

P1150546

P1150549

P1150551

P1150552

Posté par fbuck à 02:47 - Commentaires [7] - Permalien [#]